Revue de presse mise à jour le 17.01.2012 à 23h00


« Les Marckois, marqués par la fatigue, ont prouvé qu’ils possèdent du caractère » – www.lavoixdunord.com

« Lorsqu’on n’est pas en mesure de gagner, il s’agit déjà de ne pas perdre », voilà parfaitement résumée par Eric Vercoutre la rencontre disputée, samedi à Agnery, par Marck face à Oissel (1-1). Un duel où il est apparu que les Marckois étaient encore physiquement et psychologiquement sous le coup de leur rencontre de Coupe de France jouée une semaine auparavant face à Nice. « Ils n’étaient pas les seuls, d’ailleurs, signale Manu Clément, l’adjoint d’Éric Vercoutre. À l’image du club de Chambly, l’un des ténors du groupe, qui a perdu à domicile contre Dieppe et qui, lui aussi, n’était pas remis de son duel face à Auxerre ! » Toujours est-il que les Marckois, à quelques exceptions près, n’ont pas été en mesure de proposer un jeu technique et tactique cohérent. Dans ce contexte, Lépine et ses équipiers ont eu au moins le grand mérite d’aller chercher le nul au courage alors que le sort de la partie était bien mal engagé après que l’ancien Boulonnais Coquio a ouvert la marque juste après la pause (50e) « On ne retiendra que la réaction d’amour propre et cette volonté de ne pas rester bredouilles. Le partage des points, dès lors, apparaît logique car on ne pouvait pas prétendre à mieux. Satisfaisons-nous de ce résultat en notant que nos footballeurs ont du caractère car déjà à Noisy-le-Sec, lors de la précédente journée de CFA 2, ils avaient assuré le nul après avoir été menés », poursuit Manu Clément. Pratiquement le même sentiment pour Éric Vercoutre : « Dans les vingt dernières minutes, on a retrouvé les valeurs marckoises. C’est tout à l’honneur de nos garçons qui étaient fatigués. Je pense même que ces derniers auraient pu l’emporter s’ils avaient fait preuve d’un peu plus de lucidité. Pour autant, ils ont montré qu’ils avaient du coeur en allant chercher le partage des points et c’est déjà très positif ! » L’ASM reste donc sur la bonne trame puisqu’elle n’a pas perdu en championnat depuis maintenant cinq journées (2 victoires, 3 nuls). Les indicateurs restent ainsi au vert. Pour autant, comme le signalent Éric Vercoutre et Manu Clément, Marck ne peut se satisfaire d’une accumulation de nuls qui ne suffira certainement pas à assurer le maintien surtout que cinq descentes en CFA 2 sont programmées : « Il faut impérativement récupérer à l’extérieur les points perdus à domicile sous peine de se mettre un peu plus en danger ! » A commencer, le 28 janvier, sur le terrain d’Amiens B. D’ici le rendez-vous picard, les Marckois vont pouvoir se refaire une santé et comme le précise Manu Clément, bien conscient que rien n’est jamais écrit en football : « profiter de cette trêve pour continuer à travailler… » À Amiens, ce qui est déjà acquis, c’est que Creton retrouvera la compétition après avoir purgé trois matches de suspension. Une excellente nouvelle quand on connaît l’incidence que possède le milieu de terrain sur le jeu marckois. • Y.-M. C.

« «Un nul bon à prendre» » – www.paris-normandie.fr

Florian Coquio, le buteur osselien de la rencontre, était partagé au terme de la rencontre entre la satisfaction d’avoir inscrit un but de toute beauté et le sentiment d’être passé avec son équipe tout près de la victoire.

Le Pas-de-Calais vous laissera-t-il de bons souvenirs à titre personnel ?
Florian Coquio :
«Oui, tout d’abord parce que lorsque j’ai joué en National avec Boulogne-sur-Mer lors de la saison 2004-2005, j’ai eu la chance de disputer un quart de final de la Coupe de France face à Nantes. Auparavant, nous avions signé un bel exploit en sortant Auxerre. D’ailleurs, j’ai eu plaisir à Marck de retrouver Ehouman et Labbé, deux anciens équipiers boulonnais. Et puis, ce samedi, je marque un joli but.»

Parlez-nous de ce but?
«Je fais un appel en profondeur et Mauger me fait la passe qui s’impose. Constatant que le gardien marckois est un peu trop avancé, je tente, des 20m, une frappe lobée en première intention. Ça passe! Cela fait toujours plaisir de marquer un joli but même si après coup, il y a de la frustration de ne pas avoir remporté la rencontre.»

Avez-vous le sentiment que le succès vous tendait les bras?
«Oui ! Sur une erreur de jeunesse en défense, on permet à Marck de revenir au score alors que nous avions suffisamment de maîtrise sur la rencontre pour l’emporter. Lorsque l’on mène au score face à un adversaire qui n’est pas au mieux, il faut savoir préserver un résultat. Il y a donc une légitime frustration.»

Pour autant, un nul à l’extérieur ce n’est pas si mal…
«Tout à fait. Surtout au regard de nos matches précédents. Ce nul est donc tout de même bon à prendre.»
Oissel n’est pas à sa place au regard de son ambition, non ?
«C’est vrai mais la réalité démontre que nous devons, aujourd’hui, penser surtout au maintien. A nous de tirer les enseignements de ce match à Marck pour nous sortir du bas du classement.»

A Marck,

MARCK et OISSEL 1 A 1 (0-0)

Arbitre: M.Gazagnes.

Buts pour Marck: Saint-Georges (76e); pour Oissel: Coquio (50e). Avertissements à Marck: Playe (29e), Saint-Georges (41e), Verpoort (73e), Brefort (84e); à Oissel: Depri (11e), Pigeon (80e), Mignot (90e+2).

MARCK: Demassieux – Saint-Maxin, Lépine, Verpoort, Bazile – Debette puis Ehouman (64e), Labbé puis Bréfort (46e), Playe, Baudart, Blanc Lleblanc (46e), Saint-Georges. Entraîneur: Eric Vercoutre.

CMS OISSEL: Lacaille – Pigeon puis Lederne (82e), Depri, Mignot, Emmanuel – Mauger, Lebourg, Abdelmoula puis Ojong (62e), Mainemare, Tilouta puis Ngoumé (61e), Coquio. Entraîneur : Abdel Zamrat.

« À défaut d’avoir des jambes, l’AS Marck a eu du coeur » – www.lavoixdunord.com

Les héros marckois avaient incontestablement les jambes lourdes après leur débauche d’énergie niçoise. Inexistants durant la première période, les joueurs d’Éric Vercoutre ont eu le mérite de revenir au score avant de tenter le tout pour le tout en fin de partie. En vain. Le nul, toutefois, est positif.

PAR YVES-MARIE CHOPART

De la première période on ne retiendra pas grand-chose. D’un côté une formation marckoise encore sous le coup des efforts fournis une semaine auparavant contre Nice en Coupe de France, « L’ASM a accusé le coup psychologiquement même si ce n’est pas une excuse ! », conviendra Éric Vercoutre de l’autre une équipe oisselienne très prudente et soucieuse déjà d’assurer en défense. Si bien qu’on s’ennuya ferme jusqu’à la pause avec, pour tout spectacle, un duel à l’emporte-pièce en milieu de terrain. Tout juste nota-t-on une frappe trop écrasé de Debette (31e) et une chevauchée fantastique de Baudart conclut également par un tir trop mollasson (45e pour Marck une tentative de lob de Coquio (38e) pour Oissel.

La teneur des débats après la pause fut plus exaltante. Déjà à l’avantage des Normands avec un tir sur la transversale de Lebourg (49e) avant que Coquiot, sur une passe de Mauger, n’ouvre la marque sur une superbe reprise lobée des 20 m alors que Demassieux était trop avancé (50e).

Les Marckois démontrèrent alors qu’ils avaient des ressources morales. Ainsi, Baudart, après avoir chipé le ballon à Mignot, adressa le centre parfait pour Saint-Georges qui effectua, du point de penalty, une reprise de la tête imparable (1-1, 76e). Remis en selle moralement, les Marckois campèrent ensuite dans le camp normand. Malheureusement, les Oisseliens, même mis sous l’éteignoir, gardèrent suffisamment de sang froid pour garantir un nul somme toute très logique.

L’ASM, finalement, peut se satisfaire du partage des points et a maintenant quinze jours pour se refaire une santé physique. •

MARCK – OISSEL : 1-1 (0-0). Arbitre : M. Gazagnes. Buts : Saint-Georges (76e) pour Marck, Coquio (50e) pour Oissel. Avertissements aux Marckois Playe (29e), Saint-Georges (41e), Verpoort (73e), Brefort (84e) aux Oisseliens Depri (11e), Pigeon (80e), Mignot (90e + 2).

MARCK : Demassieux Saint-Maxin, Lépine, Verpoort, Bazile Debette (Ehouman, 64e), Labbé (Bréfort, 46e), Playe, Baudart, Blanc (Leblanc, 46e), Saint-Georges. Entraîneur : Éric Vercoutre.

OISSEL : Lacaille Pigeon (Lederne, 82e), Depri, Mignot, Emmanuel Mauger, Lebourg, Abdelhouca (Ojong, 62e ), Mainemare, Tilouta (Ngoumé, 61e), Coquio. Entraîneur : Abdel Zamrat.