« Devassy, un retour attendu » – www.paris-normandie.fr

FOOTBALL. CFA 2 Peu vu sur les terrains depuis le début du championnat, Romain Devassy est aujourd’hui impatient de retrouver ses moyens et surtout du temps de jeu.

Depuis le début de la saison, Romain Devassy (1,69 m, 65 kg) joue de malchance. Si le natif de Valognes (Manche) entame la préparation d’avant-saison sous les meilleurs auspices, la guigne s’abat sur lui lors d’un match amical à Gonfreville-l’Orcher huit jours avant la première journée du championnat. Le verdict médical est sans appel : le milieu récupérateur du CMS Oissel est victime d’une déchirure à la cuisse gauche. Contraint à une convalescence de plusieurs semaines, le jeune père de famille reprend le chemin des entraînements au début du mois d’octobre. Trop rapidement. « La douleur s’est réveillée, j’ai dû alors m’armer de patience avant de toucher à nouveau le ballon. » Celui que le coach Abdel Zamrat compare volontiers à Didier Deschamps (« Romain, c’est un bosseur qui travaille dans l’ombre, un récupérateur énorme, indispensable à l’équipe pour son vécu et son expérience ») fait son retour sur les terrains en compétition le samedi 26 novembre.
Ce jour-là, à l’occasion de la 10e journée contre Issy-les-Moulineaux, il pénètre sur la pelouse du stade Marcel-Billard à la 59e minute pour remplacer Moukwellé. Une rentrée marquée par une lourde défaite (1-3). Huit jours plus tard, il est titulaire pour un déplacement à Grande-Synthe qui se solde par une victoire des Normands (0-1). « Là-bas, il avait fait un grand match », se souvient Zamrat.

Et la déveine continue
Mais la poisse le guette à nouveau au début de l’année, au point de le priver des deux premières rencontres de 2012 contre l’AS Marck et Gravelines. Une petite douleur se manifeste encore derrière la cuisse, « peut-être à cause de mon emploi de chauffeur-livreur pour lequel je parcours 400 km par jour », puis une grippe et enfin pour couronner le tout, « une opération pour m’extraire trois dents de sagesse. » Aujourd’hui, à 26 ans, Romain Devassy n’a pas encore retrouvé la plénitude de ses moyens. Mais il s’accroche sachant que la concurrence est rude dans son secteur avec Lebourg, Mauger, Depri ou encore Abdelmoula. « J’aspire dans un premier temps à retrouver surtout du temps de jeu, après on verra… »
C. S.
CET APRES-MIDI A 15 h

Absences : Delesques (cuisse), S. Ouahbi (genou), Depri, Ba (choix de l’entraîneur) à Oissel.
Entrées : Devassy (remis de blessure), Sarhane (qualifié) à Oissel.
OISSEL : Lacaille – Lequang, Sarhane, Mignot, Emmanuel – Abdelmoula, Mauger, Lebourg – Coquio, Ngoumé, Ojong.
Remplaçants : Tchiamas (g), Pigeon ou Lequang, Lederne, Mainemare, Devassy.

Sahrane, renfort de choix
Laissé libre par le FC Mantois l’été dernier, club avec lequel il a participé à 30 matches de CFA lors de l’exercice 2010-2011, le jeune (21 ans) et solide (1,84 m, 79 kg) défenseur Adnane Sarhane né à Casablanca a signé pour six mois en faveur du CMS Oissel au début de la semaine. Passé par le centre de formation de la Berrichonne de Châteauroux et qualifié depuis hier, celui qui compte une sélection avec l’équipe junior du Maroc en 2008 sera titularisé d’entrée cet après-midi pour jouer contre Calais.

« Le CRUFC espère retrouver de la cohérence à Oissel  » – www.lavoixdessports.com

Le CRUFC, suite à sa dernière contre-performance à Eu, chez la lanterne rouge (3-2), va tenter de se remettre sur le droit chemin à Oissel, mais en a-t-il les moyens ?

Djezon Boutoille, une fois n’est pas coutume, semblait particulièrement soucieux cette semaine. L’échec à Eu y est pour beaucoup : « Cette défaite constitue un frein à la progression collective. Je ne veux pas que le groupe se résigne car cela pourrait être dangereux ! » En effet, alors que les Maritimes disposaient d’une nouvelle opportunité de se saisir du fauteuil de leader, ils ont encore une fois échoué dans leur tentative.

Est-ce un excès de confiance ou tout simplement le fait de n’avoir aucune garantie sur les possibilités d’accéder en CFA ?

Mental qui flanche ?

C’est un ensemble, déclare l’entraîneur calaisien : « C’est évident qu’être interdit de monter pour la troisième fois de suite serait terrible pour tout le monde et cela doit sans doute peser dans les têtes. Néanmoins, en faisant abstraction de cette idée, je constate que nous avons du mal actuellement mentalement. Est-ce la pression de se saisir de la première place ou parce que nous n’en n’avons pas les moyens ? Je crois qu’il nous manque du caractère par rapport à Chambly et c’est certainement ce qui nous bloque dans la lutte au titre. » Toutefois, les Calaisiens ont démontré de belles qualités lors des dernières sorties à domicile. Qui plus est, ils ont également prouvé qu’ils étaient capables de s’imposer sur des terres peu hostiles, notamment à Dieppe.

Marque et Hurtrel absents

C’est pour toutes ces raisons que Djezon Boutoille attend une réaction de son groupe : « Il va falloir être un peu plus solide et retrouver de la cohérence dans le jeu. Nous devons réagir vite ! » Pour ce déplacement, le CRUFC sera toujours privé de Samuel Marque et ne pourra pas compter également sur son capitaine Killian Hurtrel qui souffre des adducteurs. Deux absences de taille. • S. P. (CLP)

OISSEL – CALAIS, 15 h, Stade Marcel-Billard. Arbitre : M. Trepagne assisté de MM Massaoudi et Gagnant.

5CALAIS : Desjouis, Barras, Blérart, Delplanque, Razak, Hakda, Keita, Briesmalien, Becuwe, Dezegue, Manet, Cissé, Danset, Seydi, N’Gomé.

Entraîneur Djezon Boutoille.