« Oissel solide et discipliné » – www.paris-normandie.fr

«Même si nous n’avons pas su profiter de notre supériorité numérique, nous effectuons une bonne opération, commentait Abdel Zamrat, qui suspendu, avait suivi, le match derrière le grillage. Dommage tout de même de n’avoir pas fait preuve d’efficacité ce qui constitue notre problème depuis le début de la saison. Mais il est vrai que nous n’avions pas joué depuis trois semaines et ça c’est vu. Il faut donc continuer à bosser et à croire en nos qualités. »
L’entraîneur normand, comme ses joueurs, se satisfaisaient pleinement des deux points ramenés de Beauvais. Pourtant, avec un peu plus de lucidité, Oissel aurait sans doute pu rafler la mise car Coquio (22e) puis Devassy, sur le corner qui suivit, bénéficièrent tour à tour d’une belle occasion d’ouvrir la marque face à des Oisiens qui restaient prudemment dans leur coquille. Néanmoins, Vaury (40e, 44e) ne fut pas loin de trouver l’ouverture alors que le repos se profilait. Un repos dont bénéficia, plus rapidement que prévu, Tribeau, expulsé pour avoir simulé une faute dans la surface (45e+1).
En seconde période, Kitambala (53e) puis encore Vaury (57e) donnèrent des sueurs froides à Lacaille avant de laisser l’initiative aux Normands. Ainsi, Ojong (65e) et N’Goume (79e) se montrèrent très pressants avant que Ojong (89e) ne rate la balle de match, sa frappe trouvant le petit filet du but de Gouget. Mais dans leur quête du maintien, les Normands prennent deux points précieux avant un nouveau déplacement, la semaine prochaine, à Amiens (B).
Reste également qu’ils ont fait preuve d’une belle solidarité qui peut leur permettre de glaner des points leur permettant ainsi de retrouver un peu plus de confiance. Toutefois, ils ne devront pas galvauder les occasions qui se présentent face au but adverse car les nuls ne font pas beaucoup avancer. Bref, le travail ne manque pas pour Abdel Zamrat et ses joueurs.