« Colinet, sa vision du derby » – www.paris-normandie.fr

FOOTBALL. CFA 2 Oissel – Rouen, c’est le derby au programme de la 21e journée. Jacky Colinet, l’entraîneur du FC Dieppe, livre sa vision des deux formations.

Demain dimanche, le CMS Oissel reçoit les réservistes du FC Rouen au stade Marcel-Billard pour le compte de la 21e journée de championnat. Au match aller les hommes de Jean-Marc Sabbatini s’étaient imposés à domicile (1-0) grâce à un but de Goncalvès. Avant la deuxième manche, Jacky Colinet, l’entraîneur du FC Dieppe, a affronté les deux équipes en septembre et décembre 2011. Il a accepté de donner son avis sur le derby de l’agglomération rouennaise.

Oissel – Dieppe : 1-1 (1-0)

L’avis de Jacky Colinet : « C’était un match du début de saison (3e journée) disputé au début du mois de septembre sous une chaleur étouffante. Une rencontre entre deux équipes à la recherche de leurs automatismes et jouée dans des conditions difficiles en raison d’une pelouse très haute. Comme à l’image d’un match de boxe, Oissel aurait mérité de l’emporter aux points, tant notre prestation avait été laborieuse. Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts… »
Les forces du CMS Oissel. « On connaît les points forts de Oissel. Ils s’articulent surtout autour de leurs deux attaquants, à savoir Ngoumé et Coquio. Ces deux-là sont les baromètres de l’équipe. Ils sont dangereux et peuvent se montrer décisifs à tout moment. »
Les faiblesses du CMS Oissel. « Je ne peux pas me permettre de citer les points faibles d’une équipe. Cela serait prétentieux de ma part. Honnêtement, quand nous les avons rencontrés, je n’ai pas vu d’énormes faiblesses dans leur jeu. En revanche, j’irai les superviser ce dimanche, car nous les jouons mercredi en match en retard de la 17e journée. »

Rouen – Dieppe : 1-0 (0-0)

L’avis de Jacky Colinet : « Contrairement au match contre Oissel, nous disputons ce derby dans des conditions épouvantables. Sous la pluie et avec d’énormes rafales de vent. Nous étions dans une période pas franchement rassurante puisqu’on sortait d’une défaite à domicile contre Calais (0-1) huit jours après avoir battu Boulogne en déplacement (0-2). Ce jour-là, on n’avait pas tous nos atouts en mains. J’avais dû composer sans Mortoire et sans Guyot blessés, tandis qu’en face nous avions affronté une formation dont plus de la moitié de l’effectif faisait partie du groupe du National. Mais c’était une défaite rassurante qui annonçait des jours meilleurs. »
Les forces du FC Rouen. « Comme toute équipe réserve, celle de Rouen dépend de son équipe fanion. Je ne sais pas s’ils joueront contre Oissel, mais contre nous Mendy et Ngosso nous avaient faits du mal. Paradoxalement, en dépit d’un effectif supérieur au nôtre, nous avions largement soutenu la comparaison dans la possession du ballon en deuxième mi-temps. Contre Rouen, il faut toujours rester concentré. Ce que n’avait pas fait notre gardien Burel en laissant échapper le ballon entre ses mains. Comme s’il avait utilisé des gants de cuisine Mapa. »
Les faiblesses du FC Rouen. « Tout comme Oissel, je ne parle jamais des défauts de mes adversaires. J’ai simplement remarqué que les réservistes rouennais après avoir livré une très grosse première période avaient levé le pied après le repos. L’état d’esprit n’y était plus. Mais dans l’ensemble, je n’ai pas vu de très gros points faibles. »
Pronostic. « Je souhaite un bon résultat pour Oissel, c’est-à-dire une victoire. Tout dépendra de la motivation qu’auront les joueurs des deux équipes. Or, Oissel a beaucoup plus de raison de vouloir l’emporter afin de prendre les quatre points pour s’éloigner de la zone rouge. »
CLAUDE SéVENO

« Calendrier (presque) favorable » – www.paris-normandie.fr

Pour la première fois de la saison, le FC Dieppe est amené à jouer à trois reprises en l’espace de huit jours. Après avoir reçu ce soir l’Entente Sannois/Saint-Gratien, les Harengs devront dans la foulée et une nouvelle fois sur leur pelouse, défier le CMS Oissel mercredi à 19h (report de la 17e journée) avant de se déplacer à Marck et de rencontrer les Nordistes le dimanche 1er avril à 15 h. Un agenda, certes, bien rempli mais qui aurait pu s’avérer plus serré encore. Ainsi, Oissel qui reçoit la réserve de Rouen demain après-midi ne bénéficiera que de deux jours de récupération pour préparer son second derby de la semaine, face à Dieppe cette fois. Un avantage certain pour les hommes de Jacky Colinet.
Ceux d’Abdel Zamrat n’auront à nouveau que deux jours pour préparer leur difficile déplacement de samedi prochain à Chambly, le leader tandis que les Maritimes bénéficieront de 24 heures supplémentaires pour appréhender le leur face à une formation marckoise pour l’heure relégable.
C. F.