Le CMSO recevait ce samedi Noisy le Sec, un concurrent direct au maintien. Cette rencontre capitale s’apparentait à un tournant du championnat pour des osseliens en mal de points.

LES BLEUS RESTENT DANS LE ROUGE

Quand ça ne veut pas sourire…

Dès l’entame de match, Georges N’Goumé donnait le ton à la rencontre : une reprise de volée à l’entrée de la surface facilement captée par Alexandre Bonnard, le portier noiséen (7e). Le CMSO prenait rapidement le match à son compte et mettait à mal les banlieusards parisiens, déjà acculés dans leur moitié de terrain. Alexis Mainemare (15e, 23e et 34e) et G. N’Goumé (20e), intenables, se trouvaient à plusieurs reprises à la conclusion mais leurs frappes trop peu appuyées ne parvenaient pas à tromper la vigilance du gardien.

L’action la plus nette de ce premier acte était à mettre à l’actif de Pierrick Lebourg. Le coup-franc croisé aux 20 mètres du canonnier osselien percutait le montant droit d’A. Bonnard, totalement battu (27e) !

Les noiséens, qui jouaient avec l’objectif de ramener les 2 points du match nul pour conserver leur avance au classement sur les normands, ne se procuraient que de rares incursions systématiquement annihilées par une défense bleue, très solide face aux attaquants Noir et Or, également très remuants.
45 minutes plutôt encourageantes pour Abdel Zamrat et les siens, au moment de rentrer aux vestiaires…

Une supériorité numérique qui ne profite pas

La seconde mi-temps démarrait sur un faux rythme et les occasions se faisaient rares. Mohammed Rahoui, terreur du moment, s’essayait à deux reprises, mais ses tentatives n’attrapaient pas le cadre (47e et 55e).

L’expulsion qui suivait, de Mamor Kaboré (61e) pour un second avertissement consécutif à une faute stupide sur M. Lacaille, aurait dû permettre aux p’tits bleus de prendre l’ascendant et de rafler les 4 points… Il n’en fut rien. Le CMSO, en panne d’inspiration et indéniablement paralysé par l’enjeu, allait se casser les dents sur le bloc défensif de Noisy. Les absences de plusieurs « cadres » tels que Florian Coquio (blessé), Jonathan Lequang (convalescent) et Zakaria Gueye (suspendu) n’y étaient sûrement pas étrangères.

N’Goumé rate le coche !

Les osseliens auraient toutefois pu arracher la victoire ( ! ) En effet, sur un long dégagement de M. Lacaille, Samuel Ojong, muselé jusque là, prenait le meilleur sur son défenseur et décalait parfaitement G. N’Goumé aux 8 mètres. Le capitaine osselien optait pour un plat du pied dans l’angle fermé… mais son tir fuyait de peu le cadre (65e) !

Les minutes s’égrenaient sans que les p’tits bleus ne trouvent la solution. La précipitation prenait le pas sur la construction. Une véritable aubaine pour des noiséens qui n’en demandaient pas tant et qui se montraient finalement les plus menaçants en cette fin de match. Le partage des points révélait une nouvelle fois au grand jour les carences offensives dont souffre le CMSO depuis le début de la saison.

Une victoire pour entretenir l’espoir…

Avec ce match nul, l’avenir du CMSO s’assombrit encore un peu plus dans ce championnat de CFA2. Une victoire à domicile samedi prochain (16h) face à Eu, lanterne rouge, est désormais impérative sous peine de voir le maintien s’éloigner davantage.

. . . .

A Oissel, le CMS Oissel et l’O. Noisy-le-Sec font match nul : 0-0.
Avertissement pour Oissel : B. Mignot (8e)
Avertissements pour Noisy : M. Gassama (32e), M. Kaboré (36e + 61e)
Expulsion pour Noisy : M. Kaboré (61e)

. . . .

Retrouvez tous les résultats de cette 16e journée de Championnat CFA2 ici

Rédacteurs : Romain & Jero
Photos © J.Lanier


Les photos du match

Rendez-vous dans la galerie ici : CMSO – O. Noisy-le-Sec
Attention : il y a 3 pages de photos (60 photos).

Rappel sur l’utilisation de la galerie :

1 – Sélectionnez vos photos favorites en cliquant sur l’icône Coeur
2 – Téléchargez votre sélection finale en une seule fois (zip).


A VOIR AUSSI

Interview d’après-match d’Alexis Mainemare