« Daniel Horlaville, un cas unique » – www.coterouen.fr

Figure emblématique du club ouvrier, joueur vedette de l’USQ, Daniel Horlaville est le seul et unique joueur amateur de l’histoire du football à avoir été sélectionné en équipe de France. C’était lors de la saison 1969-1970.

Quel joueur en club amateur n’a jamais esquissé le rêve de porter un jour le maillot tricolore ? Lui, il l’a fait.
À l’Union Sportive de Quevilly, Daniel Horlaville est considéré comme un «porte-drapeau» du club ouvrier car, lors de la saison 1969-1970, il a intégré l’équipe de France A.

1er fan devant sa télé
«J’ai raccroché les crampons, mais je n’ai pas perdu ma passion du foot, que j’aime regarder à la télévision ou que je suis depuis les tribunes.» Aujourd’hui âgé de 66 ans et responsable des installations techniques à la mairie de Oissel, Daniel Horlaville aime se prêter au jeu de la séquence souvenirs au sujet de son passé de footballeur atypique, «surtout lorsque l’US Quevilly, mon ancien club, se hisse en demi-finale de la coupe de France !»
Il évoque des moments de sa carrière footballistique avec légèreté et amusement. Pour lui, le football était et reste «quelque chose de simple et facile» certainement parce qu’il était fait pour ça.
«Tout a commencé à l’âge de 8 ans, lorsque je jouais à Oissel, surclassé dans la catégorie des cadets». Ses qualités techniques comme la bonne maîtrise du ballon et son intelligence de jeu étaient plus que prometteuses…

Aux JO de Mexico
Il rejoint Quevilly en 1963 et sa carrière décolle en 1968, l’année où le club devient champion de France amateur. La même année, il fera partie de l’équipe de France amateur aux jeux olympiques de Mexico. À l’époque, lui et ses amis du club avaient une vie normale. «Nous travaillions 10 heures par jour chez Lozai, moi comme tuyauteur soudeur, et puis nous allions à l’entraînement.»
Sa sélection en équipe de France A, il a d’abord «cru à une plaisanterie». Et c’est pourtant par télégramme qu’il a reçu sa 1re convocation à jouer ; c’était contre le fameux Real de Madrid. Puis, il a été sélectionné à trois autres reprises notamment pour un match face à la Roumanie en 1969.
De 1971 à 1974, il jouera en club professionnel au Paris SG, en 1re division. Après une grave blessure, il finira sa carrière de joueur en 1978 avec l’équipe du FC Rouen, en lui permettant au passage de remonter en 1re division.
Son fils, Christophe Horlaville a également joué professionnel à Rouen, Cannes, Guingamp, Le Havre, Metz ou encore Caen.

Mardi 10 avril 2012 à 12:30 par josephcanu