« Aucun cadeau » – www.paris-normandie.fr

Depuis la victoire d’Issy-les-Moulineaux mercredi soir à Marck (0-2) dans un match en retard de la 19e journée, le CMS Oissel se retrouve dans la charrette de la relégation. Une position peu enviable, mais dont le capitaine Georges Ngoumé dit ne pas s’inquiéter au moment de recevoir Eu, la lanterne rouge, cet après-midi au stade Marcel-Billard pour le compte de la 23e journée.

Depuis quelque temps on ne vous sent pas à 100 % de vos possibilités. Pouvez-vous nous en expliquer les raisons ?
Georges Ngoumé : « Je ressens toujours cette éternelle douleur aux adducteurs qui me chagrine depuis plusieurs semaines. De plus j’ai une cheville enflée et douloureuse. Si bien que mardi, j’ai dû arrêter l’entraînement au bout de 7 à 8 minutes. En revanche, mercredi j’ai pu faire une séance normalement. A mon âge, j’ai l’avantage de connaître mon corps, je sais si je peux ou non faire des efforts. »

Etes-vous conscient, vous et vos coéquipiers d’être dans la zone rouge, et pourquoi en êtes-vous là avec l’effectif dont dispose le coach?
« C’est l’éternelle question que l’on se pose tous les jours. En fait, tout repose sur nos carences offensives. Défensivement, nous sommes un peu mieux depuis quelque temps. On a retrouvé une certaine sérénité. C’est devant que ça coince. On se procure des occasions mais sans parvenir à les conclure. »

Contre les Eudois, également mals classés, allez-vous faire jouer la fibre normande et vous satisfaire d’un partage des points qui arrangerait les deus équipes ?
« (rires) Cette semaine j’étais en stage de recyclage des sections sportives des collèges en compagnie de Guillaume Gonel, joueur du Eu FC. Il ne jouera pas car il est suspendu. On s’est bien sûr chambrés à qui mieux mieux. Je peux affirmer qu’il n’y aura aucun cadeau de part et d’autre. Chaque équipe jouera pour sa survie en CFA 2. »

Que manque-t-il au CMS Oissel pour se maintenir ?
« Sur les huit derniers matches à jouer, cinq le sont contre des équipes largement à notre portée. Je pense à Eu, pour commencer, à Marck (14e), Issy-les-Moulineaux (11e), Gravelines (10e) et Saint-Omer (15e). Si on s’impose trois fois sur quatre à domicile et si on va chercher deux nuls en déplacement, on sera tiré d’affaires. »

Le match aller à Eu reste un bon souvenir avec cette victoire à la clé (0-1)
« Oui, mais méfions-nous. Eu, sera animé d’un esprit revanchard, car ils n’ont pas apprécié le but que nous avions marqué alors qu’ils étaient à 9 sur le terrain. »
C. S.
CET APRES-MIDI A 16 H

Absences : Mauger, Lebourg, Gueye (suspendus), Coquio (mollet), Ba (convalescent) à Oissel ; Maillard, Sidibé, Raffic (choix) à Eu.

Entrées : Lequang, Emmanuel (remis de blessure) à Oissel ; Houlé, Massouké, Bobinet (choix).
OISSEL : Lacaille – Lederne, Delesques, Sarhane, Mignot – Devassy, Ma. Abdelmoula, Ngoumé – Mainemare, Tilouta, Mainemare.
Remplaçants : Tchiamas (g), Emmanuel, Lequang, Hammoujite, Mo. Abdelmoula.
Entraîneur : Abdel Zamrat.
EU FC : Bouchard – Pallier, Caillet, Bertin, Ben Zdira – Gambier, Kaba, Houlé, Bobinet – Affagard, Massouké.
Remplaçants : Godard, Robin, Renault.
Entraîneur : Joël Guillaumé.