Revue de presse mise à jour le 06.05.2012 à 8h30


«Gravelines sait que bientôt, il sera trop tard… » – www.lavoixdessports.com

Après son match nul à Noisy-le-Sec, l’USG revient aux Huttes avec la ferme intention de regoûter au succès. La victoire fuit les Maritimes depuis le 24 mars. Il faudra évidemment vite le retrouver pour conserver un espoir de maintien.

Le succès de Saint-Omer à Calais, vendredi, n’a en rien les joueurs de Giuseppe Bianco, qui ont reculé d’une place au classement. Prendre quatre points contre l’équipe normande pourrait cependant permettre à Gravelines de sortir de la zone rouge et de se mettre en confiance pour la fin de saison. De retrouver enfin des vents porteurs, d’agripper cette fameuse dynamique qui séparera dans quelque semaines les condamnés de ceux qui restent en CFA 2.

« Oissel, c’est un tournant. Si on a la réussite, on pourra aborder les quatre derniers matchs avec sérénité. Sinon, il sera très difficile de pouvoir prétendre au maintien tant au niveau comptable qu’au niveau de l’état d’esprit », estime Giuseppe Bianco. L’USG, qui a la chance de recevoir trois fois sur les cinq dernières rencontres, doit bien lancer son sprint final sous peine de retourner en DH.

Mais le stade des Huttes n’est pas vraiment synonyme de réussite pour des Gravelinois qui ne s’y sont imposés qu’à deux reprises (la dernière fois le 3 décembre !). Les visiteurs sont de leur côté dans une spirale bien plus positive puisqu’ils restent sur trois succès consécutifs. Autant dire que ce sera tout sauf simple. « Notre salut passera par des victoires à domicile. Vu les résultats des autres, il faudra sûrement gagner les trois qu’il reste. On s’est mis seuls dans cette situation. À nous d’en sortir et d’y mettre les moyens. » Le retour de Cyril Dupont pourrait bien arriver au bon moment. « Depuis qu’il est revenu, il amène beaucoup d’énergie, il amène sa fougue et ça se répercute sur tous les autres », se réjouit son entraîneur. De la folie et un brin de réussite ne seront pas de trop pour cette fin de saison. Le sprint final est lancé ! •

M. C.

GRAVELINES (14e, 52 pts) – OISSEL (9e, 56 pts), aujourd’hui, 15 h, stade des Huttes.

– Retour : Dupont.

– Absents : Czerniak, Chateau (suspendus), Demeester (travail).

– Incertain : Mimouni (genou) 5USG : Crépin, Vandewalle, Izem, Decae, Blanckaert, M’Bilampassi, Rovillain, Routier, Sborgni, Bertheloot, Mimouni (?), Dupont, Mandiouba, Bétourné, Lefranc.

«Une défense diminuée» – www.paris-normandie.fr

En battant Grande-Synthe (1-0) samedi dernier au stade Marcel-Billard grâce à un but signé Samuel Ojong à la demi-heure de jeu, le CMS Oissel s’est offert un bon bol d’oxygène, laissant derrière lui au classement sept équipes dont celle de Gravelines que Ngoumé et ses coéquipiers affronteront demain.

Au soir de votre victoire sur Grande-Synthe, votre coach Abdel Zamrat, considérait qu’il vous manquait encore deux victoires soit 8 points pour repartir en CFA 2 l’an prochain. Partagez-vous son avis ?
Georges Ngoumé: «Parfaitement, car mathématiquement nous ne sommes pas encore sauvés. Une dizaine d’équipes installées dans la deuxième moitié du tableau ont encore l’espoir de se maintenir. Rien n’est joué.»

Contre quelles équipes pensez-vous récolter ces 8 points ?
«L’idéal est de prendre les huit points lors de nos confrontations à domicile face à Marck dans une semaine et contre la réserve de Beauvais au cours de l’avant-dernière journée. Je signe immédiatement des deux mains pour un nul à Gravelines, car depuis quatre ans nous n’avons jamais gagné là-bas. Notre meilleur résultat a été un nul. On ira à Gravelines comme nous sommes allés à Issy-les-Moulineaux, Nous étions partis avec l’intention de ramener deux points, à l’arrivée on revient avec la victoire.»

Mais Gravelines était venu gagner à Oissel lors de la première manche (0-1).
«C’est un match qu’on ne doit pas perdre. On se procure des occasions mais on ne marque pas et eux concrétisent leur unique situation favorable. Je revois encore l’action du but que nous prenons. Sur un centre venu de la gauche, Seb (Sébastien Delesques) veut couper la trajectoire du ballon, mais il la loupe. Bétourné à l’affût reprend le ballon victorieusement juste avant la pause (44e).»

Serez-vous au complet pour ce déplacement ?
«Malheureusement, le secteur défensif risque d’être diminué. Beaucoup d’incertitudes planent sur Bertrand Mignot, Adnane Sarhane et Pierrick Lebourg sachant que Sébastien Delesques est retenu par des obligations familiales.»
PROPOS RECUEILLIS PAR C.S.
Gravelines – Oissel (demain à 15 h)