Revue de presse mise à jour le 08.05.2012 à 14h15


«Gravelines reprend de l’élan pour le sprint final» – www.lavoixdessports.com

Dominateurs d’une pâle équipe d’Oissel (3-0), les Gravelinois se relancent idéalement dans la course au maintien.

Sept rencontres que le stade des Huttes l’attendait ! L’USG a enfin retrouvé la joie de la victoire sur son terrain, et avec la manière. Si les Oisseliens contrôlaient le ballon en début de rencontre, ce sont bien les Gravelinois qui ouvraient la marque par Benjamin Bétourné, d’une très belle demi-volée qui laissait le portier visiteur de marbre (1-0, 37e). « On a fait des débuts très timides, puis après 25 minutes, on a pris le monopole du milieu de terrain », se réjouissait Giuseppe Bianco.

Ne pas s’arrêter là

De timidité, il n’y avait plus après la mi-temps des vestiaires. L’USG maîtrisait sa partie et doublait logiquement la mise par Daniel Mandiouba (2-0, 71e). De retour après plus de deux mois d’absence, Cyril Dupont avait vraisemblablement des fourmis dans les jambes. Sa tête passait de très peu à côté des cages normandes (58e) et une frappe instantanée terminait sur le poteau (91e). La messe était dite à cinq minutes de la fin quand Paul Blanckaert voyait son coup-franc filer sans être dévié dans le petit filet de Lacaille (3-0, 91e). « On a rempli notre mission face à une équipe qui cherche à jouer. Les garçons fonctionnent au mental et on s’est totalement libérés. Plus le match allait, plus on sentait un Gravelines sénateur. On a fait le travail. » Par ce succès plein de promesses, Gravelines s’extirpe de la zone rouge (11e, premier non relégable, un point de mieux que Marck) et se donne de vraies raisons d’y croire, à quatre journées du terme. Les Maritimes se sont relancés, ont soigné la dimension mentale. Idéal avant le sprint final qui s’annonce indécis. Prochaine étape samedi, à Amiens. •

M. C.

GRAVELINES – OISSEL : 3-0 (1-0).

– Arbitre : M. Landrain.

– Buts : Bétourné (37e), Mandiouba (71e), Blanckaert (85e).

5USG : Crépin, Izem, Rovillain, Decae, M’Bilampassi, Routier, Bertheloot (Dupont, 54e), Sborgni (Blanckaert, 72e), Bétourné, Mandiouba, Mimouni (Lefranc, 81e).

«Gravelines met fin à sa mauvaise série» – www.lavoixdessports.com

GRAVELINES – OISSEL
3-0 (1-0) Arbitre : M. Landrain. Buts : Bétourné (37e), Mandiouba (71e), Blanckaert (85e).

Avertissements aux Gravelinois Routier (42e), Izem (68e) ; aux Osseliens Mauger (42e), Devassy (82e).

GRAVELINES • Crépin, Izem, Rovillain, Decae, Mbilampassi, Routier, Bertheloot, (Dupont, 54e ), Sborgni (Blanckaert, 72e), Bétourné, Mandiouba, Mimouni (Lefranc, 81e). Entraîneur : Giuseppe Bianco.

OISSEL • Lacaille, Lequang, Mauger (Tilouta, 60e), Sarhane (Hammoujite, 75e), Devassy, Lederne, N’Goumé, Ojong, Maïnemaré, Abdelmoula (Emmanuel, 36e). Entraîneur : Abdel Zamrat.

Dominateurs, les joueurs de Giuseppe Bianco ont su se montrer patients avant d’assommer les Normands.

Ces derniers rentraient pourtant mieux dans la rencontre, mais ne parvenaient pas à se mettre en situation de frappe, malgré une belle fluidité dans les transmissions.

L’USG sortait alors de sa réserve et ne tardait pas à ouvrir la marque. Mandiouba déviait pour Bétourné, qui reprenait le cuir d’une belle demi-volée, Lacaille restait figé et Gravelines menait à la marque peu de temps avant la mi-temps (1-0, 37e). Le buteur Gravelinois manquait d’ailleurs de peu le doublé dans les arrêts de jeu, avec un face-à-face raté devant le portier osselien.

La spirale négative enrayée

La seconde période fut plus aboutie pour Gravelines, qui contrôlait la rencontre. Mandiouba parvenait à doubler la mise, en trois temps, sur un centre de Dupont (2-0, 71e). Entré en jeu, Blanckaert bottait un coup franc que personne ne déviait et qui terminait sa course dans le petit filet (3-0, 85e).

L’USG tenait sa victoire aux Huttes, qui les fuyait depuis le 3 décembre. L’addition aurait même pu être plus lourde, mais la tête de Dupont passait au ras du poteau (58e). Pas en veine, l’attaquant maritime trouvait ensuite le montant, sur une frappe instantanée, en fin de rencontre (91 e).

Par ce succès, Gravelines a mis, avec la manière, un terme à une série noire de sept rencontres sans succès à la maison (4 nuls, 3 défaites). « Notre salut passera par des victoires à domicile », avait lancé Giuseppe Bianco avant la rencontre. Il a été entendu.

MAXIME COMBE PHOTO PIERRE VOLOT