Retour sur la lourde défaite concédée sur la pelouse de l’US Gravelines (3-0). Impressions d’Abdel Zamrat.

Questions à…

ABDEL ZAMRAT – Entraîneur du CMS Oissel

T’attendais-tu à un tel scénario ? Êtes-vous surpris de ne pas avoir pu inquiéter votre adversaire ?
« Bien sûr, c’est une surprise sachant que c’est un adversaire qui joue le maintien comme nous. De plus, on avait l’avantage de posséder 4 points d’avance sur eux. C’est donc surprenant.
Cependant, la semaine de préparation avant cette rencontre était vraiment délicate. On avait beaucoup d’incertitudes sur plusieurs joueurs qui n’ont repris l’entraînement avec le groupe que le vendredi. Je pense à Bertrand (Mignot), Adnane (Sarhane), Jonathan (Lequang), Malik (Abdelmoula) et Pierrick (Lebourg). Ajouter à cela, les absences de Flo (Coquio), Zakaria (Gueye) et Sébastien (Delesques). Ce n’était vraiment pas simple pour préparer ce match.
Ce déplacement à Gravelines nous a fait partir très tôt (8 heures). 5 minutes avant la causerie, on apprend une très mauvaise nouvelle avec le décès du père de Samuel (Ojong). Aborder cette rencontre était par conséquent très compliqué. On l’a tout de suite senti à l’échauffement.
Pour revenir à la rencontre, cela n’enlève rien à la victoire de Gravelines. C’est une équipe qui jouait sa survie. Elle était supérieure à nous dans l’envie, la détermination et l’agressivité. C’est donc en toute logique qu’elle s’est imposé. »

Les blessures de M.Abdelmoula, J.Lequang et B.Mignot sont-elles sérieuses ? En aurait-il été autrement sans leurs sorties ?
« On connait très bien l’importance de joueurs comme Jonathan (Lequang) et Malik (Abdelmoula). Le premier se blesse au bout d’un quart d’heure). Malik, lui, est actuellement très précieux pour notre groupe. Il apporte énormément sur le plan défensif et offensif. On a effectué une bonne entame et Malik était le maître à jouer. Il amenait toutes les actions dangereuses avec Alexis (Mainemare). Sa sortie suite à un traumatisme crânien nous a désorganisés. Le temps que l’on trouve nos marques, on encaisse le premier but juste avant la pause. En revenant au vestiaire, on retrouve Malik allongé avec les pompiers. Ça nous a forcément perturbés.
Pour revenir aux blessures, Jonathan risque d’être absent un moment. Quant à Malik et Bertrand, ils seront opérationnels pour le prochain match. »

La défaite est « violente » sur tous les points et marque l’arrêt de votre retour en forme. L’équipe a-t-elle encore les moyens de se redresser ?
« Largement ! On a toujours su réagir. Pour moi, ce résultat est un accident. On est tous concernés par l’avenir du club. Je suis persuadé que l’on va montrer une réaction d’orgueil face à Marck. Cette rencontre doit être la clé pour assurer notre maintien à 80%. »

Propos recueillis par Romain
Photo © J.Lanier


A LIRE AUSSI

Résumé de la rencontre : Le CMSO se perd dans le Nord