Revue de presse mise à jour le 21.05.2012 à 8h15


« «Notre banc a été déterminant» » – www.paris-normandie.fr

Oissel était venu à Calais pour décrocher un résultat nul. Finalement, c’est avec une victoire qu’Albel Zamrat et ses joueurs sont repartis de la côte d’Opale. L’entraîneur normand était de ce fait très satisfait de son déplacement.

Lors de la première période, vous étiez très attentistes. Vous étiez venus pour chercher le nul et puis il semble que vous vous êtes sérieusement enhardis?
Abdel Zamrat: «On recherche avant tout le maintien. Dans ces circonstances, il nous faut une victoire et un nul. Nous étions donc venus pour décrocher ce nul. Nous avons été solides et bien en place. En première période, nous avons commis beaucoup d’erreurs techniques face à une belle équipe de Calais. En seconde période, je me suis dit qu’il y avait peut-être mieux à faire et j’ai placé Ngoume en pointe et Coquio en soutien. A partir de là, nous nous sommes procuré quatre occasions nettes et je pense que notre victoire est méritée.»

Qu’est ce qui a fait la différence dans ce match?
«Notre banc a sans doute été déterminant, dans la mesure où il nous a apporté énormément de fraîcheur. Les gars ont aussi affiché une grande volonté de repartir de Calais avec un résultat.»

Désormais, êtes-vous sauvés?
«Mathématiquement, il faut encore un nul car nous comptons six points d’avance sur Gravelines.»

Avez-vous des regrets sur cette saison?
«On mérite nettement mieux que ce classement. Nous avons connu des problèmes administratifs en début de championnat qui nous ont pénalisés et puis on a eu beaucoup de blessés.»

A Calais, Oissel bat Calais 1 A 0 (0-0)

Arbitre: M.Grin

But pour Oissel: Lebourg (90e sp).
Avertissements à Calais: Cissé (71e), Delplanque (78e); à Oissel: Sarhane (70e).
CALAIS: Baras – Hakda, Delplanque puis Bourdin (80e), Briesmalien, Blérart, Razak, Becuwe puis Dezegue (85e), Keita, Manet, Cissé, Seydi puis Devaux (46e).
Entraîneur: Djezon Boutoille.
OISSEL: Lacaille – Lederne, Sarhane, Delesques, Mignot, puis Emmanuel (73e), Delassy, Ngoume, Gueye, Mainemare, Coquio puis Tilouma (76e), Mauger puis Lebourg (84e).
Entraîneur: Abdel Zamrat.

« Oissel assure son maintien à Calais » – www.paris-normandie.fr

Oissel a su forcer son destin, notamment en seconde période et assure de ce fait son maintien en CFA2 !
Au coup d’envoi, Calais présentait un visage inhabituel compte tenu de ses nombreux absents. Briesmalien était aligné en défense centrale, pendant que Razak occupait son poste de prédilection, celui de milieu défensif. C’est d’ailleurs pour ce rôle que le Calaisien figure sur les tablettes d’un club de ligue 2.

Le CRUFC, 5e et donc assuré de finir dans le ventre mou du CFA 2, s’attachait essentiellement à faire circuler le ballon et les Normands très attentistes, refusaient toute prise de risque inutile. Il ne fallait donc pas plus des cinq doigts de la main pour compter les occasions (occasion étant déjà un grand mot) de cette première période. Une déviation de Cissé à la suite d’une remise de Becuwe (4e), une frappe de Manet dans les gants de Lacaille (30e) et finalement l’action la plus incisive revenait à Seydi, qui à la suite d’un centre de Hakda, obligeait le gardien normand à concéder le corner (35e). Les deux équipes, sans doute conscientes qu’en apportant un peu plus de tranchant dans leur entreprise pouvaient faire basculer le sort de la rencontre en leur faveur, décidèrent, à la reprise, d’élever le rythme des débats. A ce petit jeu, Oissel se fit le plus menaçant, notamment lorsque Mainemare sema la défense calaisienne. Heureusement pour Calais, Baras eut la main ferme (67e). Dans le dernier quart d’heure, le jeu s’emballait totalement et les deux équipes se rendaient coup pour coup. Finalement, dans la dernière minute, Ngoume était déséquilibré dans la surface par Razak. Lebourg se chargeait de transformer le penalty (0-1, 90e).

La fiche technique

A CALAIS, Oissel bat Calais 1 a 0 (0-0)
Arbitre : M. Grin.
But pour Oissel : Lebourg (90e, sp).
Avertissements à Calais : Cissé (71e), Delplanque (78e) ; à Oissel : Sarhane (70e).
CALAIS: Baras, Hakda, Delplanque puis Bourdin (80e),Briesmalien, Blérart, Razak, Becuwe puis Dezegue (85e), Keita, Manet, Cissé, Seydi puis Devaux (46e). Entr : Djezon Boutoille
OISSEL: Lacaille, Lederne, Sarhane, Delesques, Mignot puis Emmanuel (73e), Delassy, Ngoume, Gueye, Mainemare, Coquio puis Tilouma (76e), Mauger puis Lebourg (84e). Entr : Abdel Zamrat