«L’homme de l’ombre» – www.paris-normandie.fr

Dans la famille Bezzou, je voudrais Karim, le frère de Sofiane. Indéfectible homme de l’ombre, c’est un maillon fort de l’organigramme du CMS Oissel.

A l’exception d’une infidélité éclair d’une saison au GCO Bihorel, à l’époque en DHR à la fin des années 90, « avec les frères Oliveira, Gaëtan Mutot, etc. » et une autre dans le Gard, au FC Chamclauson (DH) durant un an et demi, Karim Bezzou a voué toute sa vie de footballeur au CMS Oissel. « J’ai joué dans toutes les catégories, dès l’âge de 7 ans avec les débutants. » A 39 ans, celui qui chausse encore les crampons le dimanche matin avec les vétérans du club et qui se définit comme un « petit directeur sportif sans le titre pompeux que d’autres s’accaparent dans certains clubs » est l’un des acteurs principaux du CMSO. Mais jamais sous le feu des projecteurs. Dans l’ombre. Responsable notamment de la cellule du recrutement. « Toujours en concertation avec le staff technique et le président. Je propose, ils décident. » Bénévole à temps plein auprès du CMSO, le frère de Sofiane, l’ex-Pacéen qui quittera Fréjus/Saint-Raphaël à la fin de la saison du National, exerce deux métiers.

Un carnet d’adresses bien rempli

« Deux mi-temps. Comme un match de foot », sourit-il. Le premier, rattaché auprès du service jeunesse de la ville de Oissel en tant qu’animateur des quartiers. Le second comme médiateur entre les locataires et la SIEMOR, un bailleur social de la commune. « J’ai aussi des actions et des responsabilités à « La Squadra » une pizzeria située à Pont-de-l’Arche qui fabrique les meilleures pizzas du 27 (rires). »
Œil normand pour le Stade Rennais pendant plusieurs années, « une vacation que j’ai entretenue après avoir fait la connaissance de Patrick Rampillon, le responsable de la formation du club breton, quand j’entraînais l’équipe de football de l’Ecole supérieure de commerce de Rouen », Karim Bezzou a déjà son regard tourné vers l’avenir. « Je m’occupe dès aujourd’hui des équipements pour la saison prochaine. Egalement de la logistique pour le stage d’avant-saison et… du recrutement. Notre souhait dans un premier temps est de conserver la totalité de notre effectif où l’esprit familial est de rigueur. On mise aussi et surtout sur la formation au sein du club. Ensuite, il sera temps pendant le mercato estival d’étoffer l’effectif avec 3 ou 4 joueurs expérimentés. J’ai noué de nombreux contacts avec des agents de joueurs qui sont devenus des amis. J’ai aussi un carnet d’adresses ainsi qu’un répertoire téléphonique bien remplis. » Après onze saisons non-stop en CFA 2, le CMS Oissel pourrait (enfin) frapper sérieusement à la porte du CFA dans un an. « D’abord, obtenir le maintien rapidement sera notre priorité, avance Bezzou, avant de prétendre à mieux. »

CE SOIR A 18 H a oissel
Absence : Mignot (contracture au mollet), Ojong (raison familiale) à Oissel.
OISSEL : Lacaille – Lederne, Delesques, Sarhane, Emmanuel – Mainemare, Abdelmoula, Mauger, Gueye – Coquio, Ngoumé.
Remplaçants : Tchiamas (g), Lebourg, Lequang, Tilouta, Mathieu.

Photo © Paris Normandie