«Un article 3 controversé» – www.paris-normandie.fr

Coupe de Normandie Ce soir, il n’y aura pas débat entre Luneray et Oissel, pour cette seconde demi-finale de Coupe de Normandie, puisque les deux équipes ont respecté le texte de l’article 3 qui fait polémique ces derniers jours.

En marge de la procédure administrative engagée par le Eu FC à l’encontre de l’USQ à la suite de la première demi-finale de la Coupe de Normandie disputée mercredi dernier, la seconde demi-finale a lieu ce soir à Luneray au stade des Ecuyers où les locaux, pensionnaires de l’élite régionale, reçoivent le CMS Oissel club du CFA 2. Outre le débat sportif assuré sur le terrain, l’article 3 des règlements de la Coupe de Normandie alimentera forcément un autre débat et les conversations autour de la main courante. Ce point de règlement stipule en effet qu’à partir des huitièmes de finale, toute équipe qualifiée se trouve dans l’obligation d’aligner six joueurs ayant pris part à l’une des deux dernières rencontres disputées par l’équipe fanion. « Je me suis inquiété de cette disposition particulière dès notre entrée en lice dans la compétition », assure Hervé Laronce, l’entraîneur de l’USL. « Je pense néanmoins que les dirigeants de la ligue devraient laisser agir les clubs selon la volonté et les choix de ces derniers quant à la composition d’une équipe qu’ils désirent aligner. » A Oissel, le coach Abdel Zamrat affirme également « être au courant » de l’article 3, « que nous avons respecté à la lettre depuis les 1/8es de finale. Mais honnêtement, si j’avais perdu le match en 1/4 de finale contre le FC Rouen qui, lui, n’avait pas respecté les obligations, je n’aurais pas déposé de réclamations. Ce n’est pas dans mon état d’esprit. Je ne fonctionne pas comme ça. »

Un règlement est fait pour être respecté

A l’inverse, Hervé Laronce, qui quittera l’US Luneray à la fin de la saison et se retrouve à la recherche d’un club pour l’an prochain confirme qu’un règlement est fait pour être appliqué. « A ce sujet, je me retrouve d’ailleurs pénalisé. La ligue a refusé à deux reprises deux dates que je proposais pour cette demi-finale. Entre-temps, une commission de discipline est passée par-là. Si bien que je serais privé de mon défenseur Guillaume Leroy et de mon milieu de terrain Simon Hauville qui seront suspendus mais qui ne l’auraient pas été la semaine dernière. »
Ce soir, la polémique de l’article 3 ne devrait pas resurgir, puisque le CMSO se déplacera en principe avec l’équipe type qui dispute le championnat du CFA 2.
C. S.

CE SOIR A 18 H 30
LUNERAY : Sénécal – Quibel, Hébert, Beccardi, Couland – Leseigneur, Bouteiller, E. Leroy – Husson – Aït Seghir, Geneste.
Remplaçants : Lesueur, Agode, Lemercier.
Entraîneur : Hervé Laronce.
OISSEL : Lacaille ou Tchiamas – Lequang, Delesques, Sarhane, Emmanuel – Mainemare, Lebourg, Mauger, Gueye – Coquio, Tilouta.
Remplaçants : Tchiamas ou Lacaille (g) – Lederne, Ngoumé, Abdelmoula, Devassy.
Entraîneur : Abdel Zamrat.