«Coupe de Normandie : L’USQ à la conquête du Graal» – www.paris-normandie.fr

Jimmy Bocquet, le coach de l’US Quevilly, pensait bien détenir un record en participant pour la troisième année consécutive à la finale de la Coupe de Normandie seniors comme entraîneur d’une même équipe. Après une victoire en 2010 aux dépens de l’AL Déville/Maromme puis une défaite la saison passée devant… l’AL Déville/Maromme. « Je dois être l’un des seuls dans ce cas », confiait-il au lendemain de sa victoire obtenue face à Eu en demi-finale, entérinée par la commission régionale des règlements et contentieux malgré une réclamation déposée par le club eudois. Certes la performance est louable car peu d’éducateurs peuvent se targuer d’une telle réussite à l’exception de Jacky Colinet qui conduisit à cinq reprises d’affilée, de 1990 à 1994, l’équipe de l’US Fécamp en finale. Au palmarès de ce dernier, durant son quinquennat, trois succès face à l’Evreux FC (1990, 1993) et l’ES Arques-la-Bataille (1992), pour deux défaites contre Bolbec (1991) et Gravenchon (1994). « Contre Gravenchon, c’est l’équipe réserve que j’aligne », révèle l’ex-coach du FC Dieppe qui souhaite partir vers l’étranger la saison prochaine voire prendre une année sabbatique. « Car au même moment, nous disputons avec l’équipe fanion de l’USF un match de barrage que nous remportons à Arles (0-1) et qui nous permet d’accéder au championnat National. Cela dit, le meilleur souvenir d’une Coupe c’est quand tu la gagnes pour la première fois. »
En cas de conquête du Graal, demain à Bihorel, Jimmy Bocquet rentrerait cependant dans le clan très fermé des footballeurs ou techniciens normands qui entretiennent une relation privilégiée avec ce challenge régional. « C’est vrai que cette Coupe me tient à cœur, avance-t-il. Pour l’avoir remportée à cinq reprises. Deux fois contre le Havre AC sous les couleurs du FC Rouen. Dans la catégorie des minimes tout d’abord en 1991 puis avec les cadets en 1993. »

Un CV vierge pour Zamrat

Jimmy Bocquet décrochera ensuite la timbale en compagnie des Espoirs de Fécamp en 1998 aux dépens de Luneray. Il bouclera la boucle comme joueur avec le FUSC Bois-Guillaume sous les ordres de Denis Duval et de Bruno Buquet en 2006 à Eu après une victoire sur Pacy à l’issue de la prolongation (4-2). Ce jour-là, il sera l’auteur en finale d’un doublé qui scellera la victoire des banlieusards rouennais. Celui qui achève sa sixième saison d’éducateur à l’US Quevilly garde surtout un souvenir impérissable d’un ultime match remporté à Cany-Barville contre l’AL Déville/Maromme. Son cinquième titre, peut-être le plus intense. « Sur un plan émotionnel, j’ai envie de dire que c’est la plus belle des victoires car je l’ai vécue de l’extérieur, sur le banc de touche. Aussi, elle prend une place à part. »
Contrairement à Abdel Zamrat, le tacticien du CMS Oissel, dont le CV en Coupe de Normandie est toujours vierge. « Je ne l’ai jamais gagnée. C’est donc une compétition doublement importante, pour le club mais également à titre personnel. Pour ces deux raisons, j’ai vraiment envie de soulever le trophée. »
C. S.

Comment ils se sont qualifiés :

Oissel (CFA 2) a éliminé : US Luneray (DH) 1-4 (demi-finale), FC Rouen (National) 1-0 (quart de finale), FC Bonsecours/ Saint-Léger (PH) 2-3 (1/8e de finale).

US Quevilly (National) a éliminé : Eu FC (CFA 2) 3-2 (demi-finale), Havre AC (CFA) 3-1 (quart de finale), Frileuse (DH) 3-2 (huitième de finale).

CMS Oissel (CFA 2) – US Quevilly (National), demain à 16 h 30 à Bihorel

CMS OISSEL : Lacaille – Lederne, Langlois, Delesques, Rahmani – Sobukanla, Mauger (cap), Ma. Abdelmoula, Tilouta – Gueye, Coquio.
Remplaçants : Ngoumé, Lequang, Mendy ou Mo. Abdelmoula.
Entraîneur : Abdel Zamrat.

US QUEVILLY : Damade – Singh, Dutot, Sanson, Bétin – Tchoutang, Dia (cap), Bettencourt – Tuta, Zaghouani, Gouget.
Remplaçants : Gibon, Bourdain, Mendès.
Entraîneur : Jimmy Bocquet.