Quevillais et osseliens se rendaient ce dimanche au stade Maréchal Leclerc de Bihorel pour disputer la finale de la Coupe de Normandie. Cette rencontre était l’occasion pour le CMSO de clôturer cette saison éprouvante en beauté.

Si loin… si près !

Une 1ère période cauchemardesque

Aldo Angoula, joueur de ligue 1 à Evian et ancien bihorellais, donnait le coup d’envoi de cette rencontre. Une pluie battante s’était invitée au rendez-vous, ce qui ne facilitait pas la tâche des deux formations. Il fallait une action litigieuse pour débloquer ce derby. Kévin Gouget, parti à l’extrême limite du hors-jeu ( ? ), battait Mathieu Lacaille dans un angle très fermé (9e). (0-1)
Les p’tits bleus tentaient bien de réagir, mais de façon trop « brouillonne » pour pouvoir réellement inquiéter leurs adversaires. C’était au contraire les jaunes et noirs qui réalisaient le « break » ! Ce même K. Gouget, dans un grand jour, doublait la mise d’un très bel enchaînement contrôle-frappe (32e). (0-2)

Le CMSO avait néanmoins la possibilité de réduire la marque 5 minutes plus tard. En effet, « Léké » Sobukanla filait seul au but mais se faisait reprendre irrégulièrement par Bétin en position de dernier défenseur. M. Moulin, l’arbitre de cette rencontre, ne bronchait cependant pas ! Les osseliens touchés moralement, se faisaient surprendre une troisième fois par des Quevillais en pleine réussite. Sur un centre venant de la droite, l’ex-osselien Cédric Tuta prenait le dessus sur l’arrière-garde osselienne et battait M. Lacaille d’une belle tête à bout-portant (43e). (0-3)
Cette 1ère période s’achevait donc sur ce score sévère de 3 à 0 et on voyait mal comment le CMSO allait pouvoir renverser la vapeur…

La furia osselienne !

En tout début de 2ème mi-temps, la frappe de Malik Abdelmoula aurait pu remettre ses coéquipiers sur de bons rails mais, après avoir heurté la transversale, le ballon flirtait avec la ligne de but… Rentré pas rentré ? Le trio arbitral décidait de laisser le jeu se poursuivre et ne validait pas le but.

Cette décision ne calmait cependant pas les ardeurs osseliennes. Le CMSO continuait de jouer vers l’avant et c’était logiquement que Yohann Mauger réduisait la marque d’une superbe volée (75e). (1-3).
Dans la foulée, Georges N’Goumé effaçait Florian Damade, le portier jaune et noir, et inscrivait un second but synonyme d’espoir (77e). (2-3)

Les p’tits bleus jetaient alors leurs dernières forces dans la bataille afin d’arracher des prolongations jusqu’alors inespérées. Les spectateurs se prenaient même à y croire. G. N’Goumé, l’homme en forme du CMSO, était d’ailleurs à deux doigts d’y parvenir. Malheureusement, sa reprise s’envolait au-dessus du cadre ! Et alors que les quevillais étaient au plus mal, Jason Gibon vint anéantir les derniers espoirs osseliens (83e). (2-4) C’en était terminé et l’US Quevilly pouvait exulter. L’entame catastrophique du CMSO, cumulée au froid réalisme des quevillais, auront donc eu raison de cette finale.

Les osseliens peuvent désormais s’octroyer quelques semaines de vacances bien méritées avant de retrouver le chemin de la compétition le 25 août prochain à l’occasion de la 1ère journée de championnat de CFA2.


Les photos du match

Rendez-vous dans la galerie ici : US Quevilly – CMS Oissel
Attention : il y a 3 pages de photos (59 photos).

Rappel sur l’utilisation de la galerie :

1 – Sélectionnez vos photos favorites en cliquant sur l’icône Coeur
2 – Téléchargez votre sélection finale en une seule fois (zip).