«Un renfort de choix» – www.paris-normandie.fr

Matches amicaux : A la recherche d’un attaquant efficace, Oissel semble avoir trouvé l’oiseau rare en la personne de Mozart Surville.

Si son prénom renvoie au patronyme du divin compositeur autrichien, en réalité Mozart Surville est plutôt à sa façon un artiste du ballon rond. Arrivé à Oissel cet été, le natif de Juvisy-sur-Orge n’a pas tardé à réciter les gammes de l’attaquant puissant (1,91 m, 85 kg) en marquant lors des deux premières rencontres amicales du CMS Oissel disputées dans les Yvelines. Une première fois à Poissy (1-1), la seconde face au FC Mantois. A deux reprises avec son pied gauche, lui qui habituellement se montre beaucoup plus adroit avec son pied droit. « C’est parce que je n’avais pas le choix », rigole-t-il.
Surville chausse ses premiers crampons au FC Morangis où il reste jusqu’à l’âge de 13 ans pour rejoindre l’ESA Linas-Montlhéry avec les 14 ans fédéraux. Deux saisons plus tard il défendra les couleurs des 16 ans nationaux du CFFP (Centre de formation de football de Paris) basé à Orly. « Et non pas du Paris FC, comme indiqué par erreur sur plusieurs sites internet. »
S’ensuit un exil de quatre ans au FK Banik-Must (L2 République tchèque) avant un retour en France à Amiens à l’été 2011. « Le club venait d’être promu en CFA et arrivant de l’étranger avec un contrat professionnel, l’Amiens AC devait me proposer obligatoirement un contrat fédéral. Au-dessus de ses moyens et de son budget. Si bien que je n’ai fait que les matches de préparation avant de partir au FC Paray (Essonne), club de 1re division du District de l’Essonne. »
Contacté par Karim Bezzou, le recruteur du CMSO, à l’intersaison, puis mis à l’essai par Abdel Zamrat, les deux parties tombent d’accord pour parapher un contrat. « C’est un attaquant puissant, rapide. Le joueur qui nous manquait l’an dernier », confie le tacticien normand. Un joueur qui vise « la vingtaine de buts cette saison » toutes compétitions