«Oissel, c’est costaud» – www.paris-normandie.fr

Avec 14 points pris sur 16 possibles, le CMS Oissel réalise un début de saison en fanfare. Leader après quatre journées, la formation haut-normande ne cesse de surprendre et de réaliser des performances de premier ordre. Après avoir battu en effet l’Entente SSG, le Racing Colombes 92, le club osselien a tenu tête samedi à un autre prétendant à la montée. Sainte-Geneviève-des-Bois auteur également d’un départ canon est donc tombé sur un adversaire émérite, qui a trouvé les ressources mentales et physiques pour revenir au score et prendre deux points précieux. Surtout que les conditions étaient loin d’être idéales. « On a été cueilli à froid, on a eu du mal à rentrer dans le match, du fait de notre arrivée tardive au stade vers 17 h 10 pour un match à 18 h », martèle l’entraîneur du CMSO Abdel Zamrat.

Deux périodes distinctes
La domination des Génovéfains était logiquement récompensée par la réalisation de Mandouki juste avant la pause (43e). Revenu avec de meilleures intentions, Oissel profitait également de l’expulsion de Daoud (62e) pour accélérer la cadence. L’égalisation de Travailleur (77e) justifiait cette mainmise des Seinomarins qui auraient pu l’emporter en fin de match avec un brin de réalisme supplémentaire. Aucun regret néanmoins pour l’entraîneur osselien Zamrat qui savoure pleinement ce match nul, acquis chez un adversaire coriace. « C’est un très bon résultat. Prendre deux points à l’extérieur face à un adversaire de ce calibre, ça ne peut être que positif. On a montré une force de caractère insoupçonnée en revenant au score, il y a beaucoup de satisfaction. » L’invincibilité des Osseliens devrait se poursuivre sauf accident dimanche prochain avec le quatrième tour de Coupe de France contre le petit poucet Saint-Sébastien Sports…

A Sainte-GeneviEve,

Sainte-GeneviEve et Oissel 1 a 1 (1-0)

Arbitre : M. Richard.

Spectateurs : 250.
Buts pour Sainte-Geneviève : Mandouki (43e) ; pour Oissel : Travailleur (77e).
Avertissements à Sainte-Geneviève : Sacko (34e), Marega (45e), Blanchetière (90e+2) ; à Oissel : Surville (67e), N’Goume (90e+1).
Expulsion à Sainte-Geneviève : Daoud (62e)
SAINTE-GENEVIÈVE : Caleiras – Mabunda, Sacko, Blanchetière puis Massouanga (90e+1), Marega – Béhi (c), Maicon puis Chendr (85e), Mandouki – Diallo puis Gosse (81e), B. Sylla, Daoud. Entraîneur : Emmanuel Dorado.
OISSEL : Tchiamas – Leguang, Delesques, Scirhane, Diack – Devassy puis Coquio (65e), Mauger – Abdelmoula, Mainemare puis Mignot (72e), N’Goume (c) – Surville puis Travailleur (72e). Entraîneur : Abdel Zamrat.

«Oissel concède le nul à Sainte-Geneviève» – www.paris-normandie.fr

Le combat des chefs entre les deux premiers a accouché d’un match nul logique, qui permet aux Osseliens de poursuivre leur début de saison en fanfare. En pleine confiance, les Osseliens étaient les premiers à se mettre en action par Surville, mais qui a deux reprises rataient le cadre (14e, 35e). Compact en milieu de terrain et davantage percutant en attaque, Ste-Geneviève-des-Bois mettait souvent Ghyslain Tchiamas à contribution. Le suppléant de Lacaille tenait la distance jusqu’à la 43e minute lorsque Mandouki trouvait l’ouverture (1-0, 43e).
La meilleure attaque du championnat qui restait sur huit buts lors des deux dernières rencontres confirmait son formidable potentiel de prétendant à la montée. Malgré un adversaire difficile à manier, Oissel trouvait néanmoins des solutions, à l’image de l’intenable Surville, dont la frappe était cependant repoussée par Caleiras (49e). Cette domination stérile du CMS Oissel ne leur profitait guère et c’est les Génovéfains qui se créaient une occasion en or par Diallo mais sa frappe trouvait la transversale de Tchiamas (58e).

Travailleur obstiné

Déterminé à prendre le fauteuil de leader aux dépens de son adversaire, la formation essonnienne était coupable de quelques mauvais gestes, comme celui de Daoud, qui lui valait un carton rouge logique, pour avoir laissé trainer son pied sur Tchiamas (62e). Une expulsion qui permettait aux Osseliens de prendre définitivement en main la rencontre. Avec des changements à vocation offensive, les Haut-Normands siégeaient dans le camp essonnien sans toutefois parvenir à leurs fins. Ils ne manquaient pourtant pas grand-chose à l’ensemble osselien pour égaliser, peut-être un soupçon de réussite comme sur ce tir de Travailleur qui frôlait le but de Caleiras (75e). Ce dernier ne manquait pas en revanche sa seconde opportunité, puisque dans la foulée et servi par Lequang, il trouvait les chemins des filets d’une frappe imparable (1-1, 77e). Une égalisation qui suffisait au bonheur de Oissel, qui du coup conserve à la fois son invincibilité et sa première place. Epatant.

La fiche technique

A Sainte-Geneviève-des-bois, Sainte-Geneviève et CMS Oissel 1 a 1 (1-0)
Arbitre : M. Richard.
Spectateurs : 250.
But pour Sainte-Geneviève : Mandouki (43e) ; pour Oissel : Travailleur (77e).
Avertissements à Sainte-Geneviève: Sacko (34e), Marega (45e), Blanchetière (90e+2) ; à Oissel : Surville (67e), N’Goume (90e+1) .
Expulsion à Sainte-Geneviève : Daoud (62e)
SAINTE-GENEVIÈVE : Caleiras – Mabunda, Sacko, Blanchetière puis Massouanga (90e+1), Marega – Béhi (c), Maicon puis Chendri (85e), Mandouki – Diallo puis Gosse (81e), B. Sylla, Daoud. Entr. : Dorado.
OISSEL : Tchiamas – Leguang, Delesgues, Scirhane, Diack – Devassy puis Coquio (65e), Mauger – Abdelmoula, Mainemare puis Mignot, (72e), N’Goume (c) – Surville puis Travailleur (72e). Entr. : Abdel Zamrat.