Retour sur le match nul obtenu sur la pelouse de Saine-Geneviève (1-1). Impressions d’Abdel Zamrat et de Mathieu Lacaille.

Questions à…

ABDEL ZAMRAT – Entraîneur du CMS Oissel

Compte-tenu de la physionomie du match, te satisfais-tu du partage des points chez ce prétendant à la montée ?
« Oui, je suis très content de ce résultat parce que d’une part c’était un match à l’extérieur et d’autre part, nous avons affronté un adversaire direct à la montée. Ce partage des points nous permet de conserver de l’avance sur lui. De plus, il ne faut pas oublier que nous étions menés au score. »

L’expulsion (R. Daoud, 62e) a-t-elle été déterminante pour vous permette de revenir au score ?
« Oui et non, car en début de 2ème mi-temps, on avait déjà eu une bonne réaction en se créant pas mal d’occasions. Mais il est vrai que l’expulsion nous a permis de changer de système de jeu, ce qui a considérablement gêné l’adversaire. »

3 buts en 5 matchs en tant que remplaçant pour Julien Travailleur ne te donne-t-il pas envie de le titulariser d’entrée ?
« Pour le moment, j’ai un groupe de 18 joueurs qui sont à 100%. Il y en a 11 qui commencent le travail et 3 qui entrent pour le terminer. Actuellement, Julien fait partie des joueurs qui finissent le boulot. Ça ne veut pas dire qu’il restera sur le banc de touche. Il aura des opportunités de débuter des rencontres comme le dernier match de Coupe de France par exemple. Il ne faut également pas perdre de vue le projet de jeu que nous avons mis en place par rapport aux qualités des joueurs. Pour moi, je n’ai pas de titulaires indiscutables ni de remplaçants attitrés. »

Le retour de Ghyslain Tchiamas dans les buts en remplacement de Mathieu Lacaille (blessé) a-t-il été compliqué ? Comment juges-tu sa prestation ?
« Ça me fait énormément plaisir le fait que « Ghys » retrouve la compétition, car c’est un grand gardien qui a déjà fait ses preuves avec Oissel et l’équipe nationale du Congo. Sa rentrée n’a pas du tout été compliquée parce qu’il possède beaucoup d’expérience. Sa prestation a été déterminante en réalisant un arrêt décisif. C’est également lui qui est à l’origine de l’expulsion. Ça prouve qu’il a eu un rôle important dans ce match. »

Le match de Coupe de France à venir, face au petit-poucet St-Sébastien-Sports, est-il l’occasion pour faire tourner l’effectif ?
« Je le répète une nouvelle fois, j’ai 18 joueurs qui sont prêts à jouer. On verra comment se déroulera la semaine, mais une chose est sûre. Je ferai jouer les meilleurs. Ceux qui seront prêts à se battre pour remporter cette rencontre qui sera loin dêtre facile. »


MATHIEU LACAILLE – Victime d’une rupture du talon d’Achille

Peux-tu nous expliquer les circonstances qui ont conduit à ta blessure ?
Lors de l’entrainement de mercredi soir, nous travaillons l’explosivité sous forme de sauts de haies et d’accélérations. Sur la dernière réception, j’ai ressenti une vive décharge électrique dans le mollet et impossible de bouger le pied. J’ai compris que c’était grave !

Comment s’est passé l’opération ? As-tu eu des détails ?
Mon opération a été programmée très vite (le vendredi après-midi) et elle s’est très bien passée. Je n’ai pas eu beaucoup de détails sur l’opération. Par contre, on m’a donné pas mal d’infos sur la rééducation.

Quel va être ton programme dans les prochaines semaines, les prochains mois ?
J’ai 2 fois 3 semaines de plâtre. 2 mois sans poser le pied au sol donc beaucoup de repos du coup. Je vais pouvoir pouponner en vue de l’arrivée imminente de mon premier enfant. Ensuite, je vais me renseigner pour partir au Centre de Rééducation de Cap Breton courant janvier ou février et ainsi être pris en charge à temps complet pendant un mois. Si tout se passe bien, je serai de retour sur les terrains à partir du mois de mars.

Comment l’équipe a-t-elle pris la nouvelle ?
Les gars ont été surpris puisque personne ne m’a vu me blesser. Quand je suis parti passer l’échographie le jeudi, une fois le résultat en main, j’ai prévenu Abdel. Et depuis, mon portable ne cesse de sonner. J’ai reçu beaucoup de soutien et de réconfort de la part du staff, de mes partenaires ainsi que des personnes qui travaillent ou suivent le CMSO. J’ai été très touché de savoir que je suis apprécié au sein de cette grande famille qu’est le CMSO.

Un mot pour Ghyslain Tchiamas qui retrouve, du fait, la place de n°1 dans les buts du CMSO ?
J’ai entièrement confiance en « Ghys » et toute l’équipe puisque je m’entraine au quotidien avec eux. Je vois le travail fourni par tous. Je leur souhaite de continuer dans cette spirale positive et surtout de garder cet état d’esprit qui est notre grande force cette saison. De toute manière, je serai là à chaque match pour leur rappeler…

Propos recueillis par Romain
Photos © J.Lanier


A LIRE AUSSI

Résumé de la rencontre : Le CMSO conserve la tête