. . . .

Restant sur 5 matchs sans victoire, le CMS Oissel devait absolument s’imposer chez la réserve du Paris FC pour stopper sa descente au classement…

ხელმოწერილია (signé) Barabadze !

Le raz-de-marée parisien

Sur leur pelouse du stade Déjérine, les parisiens, bien plus mal en points que leurs visiteurs du jour, prenaient progressivement l’ascendant dans cette confrontation.
Après une première mèche allumée à la 18e min., soufflée par Adnane Sarhane sur la ligne de but, la domination parisienne s’accentuait nettement à la demi-heure. Dans une déferlante d’occasions (30e, 35e, 38e), il fallait toute la clairvoyance de Ghislain Tchiamas pour empêcher l’ouverture du score (39e), et un brin de chance sur un tir dévié par les montants du portier du CMSO (45e).
Au moment de regagner les vestiaires, la formation d’Abdel Zamrat, malmenée, conservait toutes ses chances même si la vivacité des locaux ne laissait que peu d’espaces à une révolte osselienne.

Paris récompensé de ses efforts

Dès la reprise, N’Diaye, qui s’était déjà signalé sur la parade de G. Tchiamas en première période, faisait à nouveau parler la poudre sur un service en retrait et marquait face aux buts : 1-0 (51e). Une réalisation méritée et pleine d’espoir pour le Paris FC2. A l’inverse, le CMSO voyait le ciel du championnat s’assombrir mais ne fléchissait pas. Sans solutions, avec un milieu de terrain totalement étouffé, A. Zamrat décidait de changer son approche et de raviver la flamme bleue avec les entrées d’Omar Coulibaly (62e), Mikheili Barabadze (73e) et Romain Corbard (73e).

Quand M.Barabadze renverse le match

Le flair du tacticien normand allait s’avérer payant. Et ce, à travers les coups d’éclat de sa nouvelle recrue : M.Barabadze.
En 2 minutes et 2 occasions transformées (83e, 85e), l’attaquant géorgien signait avec panache sa première apparition sous ses nouvelles couleurs et redonnait l’avantage aux p’tit bleus : 1-2 !
« Braquage » parfait compte-tenu de la main mise parisienne pendant 80 minutes… Le CMSO Foot. ne laissait pas filer sa chance et faisait bloc en défense pour conserver ce résultat, disons-le inattendu, jusqu’au coup de sifflet final. Le banc normand pouvait laisser exploser sa joie !

Grâce à cette victoire qui vient à point nommé avant la réception de la réserve du FCR (5e) pour la prochaine journée de Championnat CFA2, les hommes du président Degenaers mettent fin à cette disette qui les frappait depuis plus de 2 mois.

. . . .

A Paris, le CMS Oissel bat le Paris FC2 : 2-1 (0-0)

Buts pour Oissel : Barabadze (83e, 85e)
But pour Paris : N’Diaye (51e)
Avertissement pour Oissel : Mignot (25e), Barabadze (90e)
Avertissements pour Paris : Diawara (22e) et Ibouzidene (74e)

Rédacteurs : Romain & Jero
Photo d’archive © J.Lanier