« Un derby vu par le coach de Sainte-Geneviève » – www.paris-normandie.fr

Cet après-midi au stade Marcel-Billard, le CMS Oissel reçoit les réservistes du FC Rouen. Pour ce derby Emmanuel Dorado l’entraîneur de Sainte-Geneviève, qui présente la particularité d’avoir affronté les deux clubs normands depuis le début de la saison, livre ses impressions avant la rencontre.

FC Rouen (B) – Sainte-Geneviève : 1-3 (0-3)
Emmanuel Dorado
: « Avant ce match on sortait d’une victoire difficile obtenue contre les Neiges (3-2) et nous étions un peu dans l’expectative à l’idée d’affronter une équipe réserve du National. Sans savoir quels joueurs seraient alignés et en sachant que notre problème en interne est un manque de régularité. Finalement on l’emporte assez aisément. »
Les forces du FC Rouen : « C’est une équipe qui essaie de jouer en partant de l’arrière. Ils ont essayé également de mettre de la percussion sur les côtés, mais nous les avons bien bloqués. J’ai trouvé leur milieu de terrain assez expérimenté, notamment leur capitaine, le n° 6 (Grégory Thierry), très combatif et vaillant. »
Les faiblesses du FC Rouen : « Je ne sais pas si c’est en raison de la jeunesse de leur effectif, mais leur défense nous a laissé pas mal d’espaces, surtout dans les balles en profondeur. Le secteur défensif m’a paru inexpérimenté et en manque d’automatismes sans remettre en question la qualité intrinsèque des joueurs. »

Sainte-Geneviève – CMS Oissel : 1-1 (1-0)
« Oissel était venu chez nous avec un énorme capital confiance et sûrs d’eux puisqu’ils restaient sur trois victoires d’affilée. On avait fait un gros match ce jour-là en ouvrant le score et en les mettant en difficulté. Malheureusement, on a joué pratiquement toute la deuxième mi-temps à 10 contre 11 après l’expulsion de Rabir Daoud. Une infériorité numérique qui a permis aux Normands d’égaliser par un joueur qui porte bien son nom, car je crois me souvenir qu’il s’appelait Travailleur. »
Les forces du CMS Oissel : « Comme les Rouennais, Oissel essaie de partir de sa défense balle au pied. Devant, ils ont un grand (Surville) qui n’avait cessé de fatiguer nos défenseurs par ses nombreux appels dans les espaces. J’avais trouvé aussi très bon leur capitaine (Ngoumé) et Travailleur, un joueur très élégant et efficace. »
Les faiblesses du CMS Oissel : « Leur manque d’efficacité devant les buts. Ils ont vendangé, surtout le grand (Surville) devant, une multitude d’occasions franches. »
Un pronostic ?
« Je mise sur un match nul. Rouen va vouloir réagir après sa défaite contre nous et Oissel n’est pas au niveau qui était le sien au début de la saison. »
C. S.

CET APRèS-MIDI à 14 h 30

Absences : Lederne, Emmanuel, Ba, Travailleur (reprise) à Oissel ; Goncalvès, Borja (choix de l’entraîneur) à Rouen
Entrées : Mauger (suspension purgée), Coquio, Diack (retour de blessure) à Oissel ; Ammari (choix de l’entraîneur), Gabé, Bernard (suspensions purgées) à Rouen

CMS OISSEL
: Tchiamas – Lequang, Sahrane, Delesques, Mignot – Abdelmoula, Lebourg ou Corbard, Mainemare, Ngoumé – Coquio, Surville.
Remplaçants : Diakhaby (g), Corbard ou Lebourg, Diack, Mauger, Barabadze
Entraîneur : Abdel Zamrat

FC ROUEN (B) : Avenel – Kébé, Santier, Bernard, Gambier – Gabé, Thierry, Troudart – Yandza, Koné, Ammari
Remplaçants : Molina (g), Alcide, Abdellaoui, Donisa, Testu ou Wane
Entraîneur : Jean-Marc Sabbatini