Retour sur le large succès du CMS Oissel face à la réserve rouennaise (6-1). Impressions de l’entraîneur-adjoint Raynald Bertin.

Questions à…

RAYNALD BERTIN – Entraîneur-adjoint du CMS Oissel

Ce large succès doit forcément te satisfaire ?
« Oui forcément, gagner 6 à 1 cela n’arrive pas tous les jours. Je dirai d’ailleurs que c’est la première fois que cela arrive depuis qu’Abdel et moi sommes à la tête de l’équipe… »

As-tu été inquiet après l’ouverture du score rouennaise ?
« Non, pas inquiet mais plutôt très mécontent car depuis deux semaines, nous insistons sur la rigueur défensive et au bout de 7 minutes on reprend un but « casquette » ! En plus le même que contre Noisy le Sec, alors que nous venions de visionner les 3 buts de cette rencontre juste après la causerie de façon à ne pas refaire les mêmes erreurs… »

Comme la semaine passée face au Paris FC, vous avez su renverser la vapeur. Ce CMSO est-il à réaction ?
« Les deux derniers matches ne sont pas comparables. La semaine dernière, nous sommes tombés face à une très bonne équipe du Paris FC qui nous a dominé dans le jeu. Et même menés nous avons su rester soudés pour tenir bon défensivement et pour finalement prendre le dessus physiquement sur cette équipe et nous avons réussi à inverser la tendance. Samedi contre Rouen, oui on peut dire que nous avons vu une équipe d’Oissel à réaction car c’est ce but encaissé qui nous a réveillé. Notre entame de match était catastrophique dans tous les domaines. C’est bien, ça prouve que l’équipe a du caractère et c’est important même s’il ne faudra pas s’habituer à ce scénario, car ça ne fonctionnera pas tous les week-ends. »

Après une longue période de disette, vous enchaînez 2 victoires consécutives. A quoi attribues-tu ce regain de forme ?
« Ce regain de forme est dû au travail de tous les jours. Il y a un mois, nous avions ressenti un léger manque d’investissement du groupe à l’entrainement par rapport à notre début de saison et cela s’est payé « cash » avec 3 défaites en 4 matches. Les joueurs ont remis le bleu de chauffe pendant les séances et cela s’est ressenti sur nos deux derniers résultats. A nous de continuer comme ça. »

Le retour en forme de tes attaquants doit certainement te rassurer pour la suite de la compétition ?
« En effet, c’est bien que ce soit 4 attaquants différents qui aient marqué nos 8 derniers buts. Cela prouve que l’on a un bon potentiel offensif. A eux de faire en sorte de continuer sur cette lancée maintenant qu’ils ont retrouvé la confiance. »

La signature de Mikheili Barabadze est venu renforcer le secteur offensif. Que peut-il vous apporter ?
« Mikheili sera un atout supplémentaire offensivement puisqu’il a un profil différent de nos autres attaquants. C’est un joueur avec une grosse qualité de finition, qui se déplace très bien. Il est également très complémentaire avec nos autres attaquants. Cela nous apportera d’autres options dans l’animation offensive. »

Peux-tu faire un point sur l’infirmerie ?
« L’infirmerie se vide tout doucement puisque Romain Devassy, Guillaume Lederne et Julien Travailleur ont repris la course. Reste Abou Ba et Thierry Emmanuel qui eux reprendront en janvier, sans oublier Mathieux Lacaille qui lui reprendra courant février. Quant à nos blessés d’hier, Mozart Surville a reçu quelques points de suture et pourra s’entraîner normalement. Ismael Diack souffre d’une petite entorse au niveau de l’épaule et restera au repos pour une semaine. »

Propos recueillis par Romain
Photo © J.Lanier


A LIRE AUSSI

Résumé de la rencontre : Le CMSO terrasse les diables rouges !