Auteur d’un début de championnat parfait en décrochant trois victoires en autant de rencontres, les Osseliens sont cependant vite rentrés dans le rang. Abdel Zamrat nous dresse un premier bilan à la mi-saison…

ABDEL ZAMRAT – Entraîneur du CMS Oissel

Peux-tu tirer un premier bilan à mi-parcours du championnat ? En es-tu satisfait ?
« Oui, sur l’ensemble c’est plutôt convenable. Cela fait trois ans que je suis à la tête de l’équipe et c’est la première fois que l’on réalise un bon début de championnat avec 5 victoires, 2 nuls et 3 défaites.
Pour autant, je ne suis pas totalement satisfait, car on a perdu des points dans des matches qui étaient largement à notre portée. Je pense aux rencontres face aux Neiges ou encore Noisy le Sec. Je mets la défaite face à Bastia à part. Celle-ci était logique. Nous sommes tombés contre une grosse équipe. »

Comment expliques-tu ce gros passage à vide que vous avez connu durant les mois d’octobre/novembre ?
« Au mois d’octobre, on connaît naturellement un passage à vide. Celui-ci est lié au changement climatique. Les terrains sont plus lourds et se dégradent. Cela a eu comme répercussion plusieurs blessures de joueurs cadres dans notre effectif. Je suis bien conscient que personne n’est indispensable, mais lorsque le groupe n’est pas au complet, nous sommes forcément moins compétitifs. Cela s’est ressenti dans plusieurs secteurs de notre jeu. »

Vous pointez à 9 longueurs du leader, Fleury, avant de disputer le 05 janvier votre match de retard face à Évry (8e). La victoire est-elle déjà indispensable pour revenir sur le trio de tête ?
« Tout d’abord, je trouve dommage que ce match de retard ait été reprogrammé le 05 janvier , car on avait prévu deux semaines de préparation après la trêve. J’ai tout de même confiance en mon groupe. Les joueurs ont bien bossé pendant les vacances. Le plus important est de rendre une belle copie.
Sur le plan comptable, on s’est fixés avec le groupe d’engranger un minimum de 8 points sur les trois matches qui restent à jouer avant d’entamer la phase retour. Par conséquent, une victoire samedi prochain nous aiderait à atteindre cet objectif. »

Le CMSO se classe actuellement 6e. Une place objective selon toi ?
« Non, je ne pense pas. Je nous situe plutôt dans les 5 premiers. J’espère que l’équipe montera en puissance au cours de la deuxième partie de championnat et évitera les erreurs des matches aller. »

Peux-tu nous citer une satisfaction dans cette 1ère partie de saison ?
« Oui, sans hésiter l’état d’esprit. Par rapport aux saisons précédentes, je sens le groupe concerné, ambitieux. Les joueurs ont envie de réaliser quelque chose. »

Et une déception ?
« La grande déception est la blessure de Mathieu (Lacaille). On peut également ajouter la série de blessures au cours des mois d’octobre/novembre qui a affaibli le groupe. »

C’est la période pour cela… Quels sont tes voeux pour la suite en 2013 ?
« Tout d’abord, que tous les joueurs restent en bonne santé. La montée en CFA serait également un beau cadeau. »

Quelle question ne t’a pas encore été posée et à laquelle tu aurais aimé répondre ?
« Une question sur nos équipes de jeunes. On a un grand chantier qui nous attend. Nous souhaitons que toutes les équipes reviennent comme il y a cinq ans au meilleur niveau régional. L’objectif étant à moyen terme que des joueurs formés au club acquièrent les qualités suffisantes pour évoluer au sein de l’équipe fanion. Pour y parvenir, le club a placé à la tête de chaque catégorie des éducateurs compétents et diplômés. »

Propos recueillis par Romain et J.Lanier