« Rester au contact du wagon de tête » – www.paris-normandie.fr

Abdel Zamrat n’a pas, mais alors pas franchement apprécié le report de la rencontre avec le FC Evry samedi dernier en match en retard de la 11e journée du 15 décembre. Dans un premier temps la date du 22 décembre avait été retenue par les instances de la FFF pour permettre aux deux équipes de mettre leur calendrier à jour. Mais en raison d’un arrêté municipal, la rencontre n’avait pu avoir lieu. D’où l’ire du tacticien normand. « Nous avons appris la deuxième annulation du match la veille, c’est-à-dire dans l’après-midi du vendredi 4 janvier, à 17 h 15 pour être précis. En raison à nouveau d’un arrêté municipal. C’est d’autant plus bizarre qu’il n’y a eu aucun passage pluvieux sur la région parisienne durant la première semaine de janvier. J’ai plutôt le sentiment que le FC Evry ne voulait pas nous affronter à cette période car ils avaient deux joueurs suspendus (Mahamet Touré, Yacine Bammou). » Ces derniers auront en revanche purgé leurs sanctions le samedi 26 janvier, nouvelle date fixée pour la rencontre.
L’épisode avec le club de l’Essonne refermé, la réception de l’US Moissy-Cramayel/Sénart cet après-midi marque les retrouvailles du CMSO avec le CFA 2 après une trêve forcée de six semaines. Reléguée du CFA l’été dernier, la formation de Seine-et-Marne se morfond aujourd’hui dans la deuxième moitié du classement (10e et premier club non-relégable) avec deux victoires seulement à son crédit, l’une à domicile aux dépens de la réserve de Beauvais (3-1) fin novembre, la seconde à Colombes contre le Racing (1-2) début décembre.

Sans Barabadze
« Ce match est important pour deux raisons, avance Zamrat, D’une part, nous avons la chance de jouer à domicile pour une reprise. Ce match doit donc nous permettre de rester au contact du wagon de tête et de préparer sereinement notre prochaine confrontation avec Fleury-Mérogis, l’actuel leader, huit jours plus tard avant un déplacement à… Evry par la suite. »
Pour autant, et privés de compétition depuis fort longtemps, mais aussi afin de ne pas rester inactifs huit jours avant la reprise officielle du championnat Georges Ngoumé et ses coéquipiers ont disputé une opposition en interne samedi dernier sur le terrain synthétique de Cléon. « De façon à ce que tous les joueurs valides aient 90 minutes de jeu dans les jambes. » Seule ombre au tableau au cours de cette opposition, la blessure de Mikheïli Barabadze aux adducteurs. « Une légère contracture », précise le coach osselien. Il a été en soins toute la semaine. Je pense le récupérer dans l’effectif dans une semaine. »
C. S.