Oissel malchanceux – www.paris-normandie.fr

Combatifs mais défaits, les Osseliens voient leur adversaire revenir sur eux au classement.

Pourtant, d’entrée les visiteurs affichaient de bonnes dispositions. La lutte se situait principalement au milieu de terrain mais c’étaient bien les Normands qui tenaient le ballon. Mais sur une erreur défensive, le Gravelinois Dupont se trouvait seul dans la surface et trompait facilement Tchiamas. (1-0, 12e). La partie s’emballait et les Osseliens obtenaient dans la foulée une belle opportunité d’égaliser. Laup voyait sa tentative stoppée par Corbeau et la reprise puissante de Konte terminait sa course sur le poteau. (16e). Pire pour la troupe à Raynald Bertin, sur corner, Verpoort s’élevait plus haut que tout le monde et doublait la mise pour Gravelines. (2-0, 18e).

Réveil tardif
En fin de période, N’Goume croyait offrir la réduction du score à son équipe mais le but était logiquement refusé pour hors-jeu (44e).

Perturbés par deux buts coup sur coup, les Osseliens devaient faire face à une équipe Gravelinoise bien en place. Pourtant, ils n’abdiquaient pas et revenaient des vestiaires avec la même envie d’aller de l’avant. Et sur une passe de Depri, Konte prenait son vis-à-vis de vitesse et ajustait Corbeau. (2-1, 51e). Malheureusement, la joie était de courte durée puisque quelques minutes plus tard, sur corner, Verpoort profitait d’un cafouillage normand pour signer le doublé (3-1, 58e).

La suite était un enchaînement de maladresses. Lambert manquait par deux fois le but du K.-O. après s’être débarrassé de la défense Osselienne. (73e, 82e). La chance ne souriait toujours pas aux joueurs du CMSO, la frappe de Correa étant repoussée sur sa ligne par la défense Gravelinoise. (88e). C’est à l’entame des arrêts de jeu que Konte parvenait à marquer, trop tard pour espérer arracher le nul.

Gravelines s’est fait très peur face à Oissel – www.lavoixdunord.fr

Vainqueur 3 buts à 2, Gravelines pointe désormais à la seconde place derrière Calais.

Tout commençait pour le mieux pour les maritimes qui ouvraient le score sur leur première occasion. Seul dans la surface, Dupont ne laissait aucune chance au portier visiteur. (1-0, 12e). La réaction Osselienne ne se faisait pas attendre mais le missile de Konte terminait sur le poteau. Dans la foulée, l’USG obtenait un corner que frappait Lemaire.

Verpoort doublait la marque de la tête. (2-0, 18e). Solides, les maritimes tenaient. Les joueurs d’Emmanuel Clément devaient alors faire face à des Osseliens qui ne lâchaient pas le morceau. Depri lançait Konte qui prenait tout le monde de vitesse et ajustait Corbeau. (2-1, 51e). Mais les troupes Gravelinoises reprenaient un avantage de deux buts quelques minutes plus tard. Sur corner, la défense normande peinait à se dégager et Verpoort fusillait Tchiamas. (3-1, 58e).

Cela demeurait insuffisant pour décourager le CMSO. Denecker devait dégager sur sa ligne une frappe de Correa. Ce dernier reprenait la défense de vitesse en fin de rencontre. Sa passe en retrait permettait à Konte de réduire la marque (3-2, 90e). Malgré 5 minutes d’arrêts de jeu, les joueurs de Raynald Bertin n’égalisaient pas et les Gravelinois pouvaient laisser éclater leur joie. « C’était important de creuser l’écart avec le bas du tableau. On s’est fait des frayeurs inutiles. On a manqué de maturité alors qu’on devait finir tranquilles.» soulignait l’entraîneur Gravelinois.

Vidéo – Quelques images du match sont visibles dans cette vidéo.
(Aller à la 21e minute de la vidéo ;)).