Le CMSO Oissel Foot. (37 pts) se déplaçait en terre hostile, ce dimanche, pour disputer son match en retard comptant pour la 13e journée de championnat face à l’US Fleury-Mérogis 91. Sortir le squale dauphin du championnat (42 pts) si bien accroché au haut du tableau, demanderait un engagement sans failles des normands…

Aux coups de pied, Oissel arrêté

Avec une victoire quelques instants à portée, un match nul longtemps mérité, il aura manqué finalement peu de choses au CMSO pour revenir invaincu d’île de France… Car les osseliens avaient décidé de frapper un grand coup sur cette tête de championnat, comme ils aiment le faire en pareilles circonstances. Et l’on sait que le CMSO n’est jamais plus dangereux que quand il doit affronter Goliath (cf: Chambly).

F.Coquio, de retour aux avant-postes

La formation d’Abdel Zamrat allait imprégner son rythme d’entrée et sur une première action de jeu, Jonathan Lequang, lancé dans on couloir favori, prenait la défense de vitesse avant de se faire sécher au moment de centrer. Plus de peur que de mal mais le ton était donné. Ghislain Tchiamas stoppait les assauts en réponse des attaquants locaux et le CMSO reparait de plus belle.

Et c’est sur une passe en profondeur d’Armel Lamothe à destination de Pierrick Lebourg que le compteur s’ouvrait. Le meneur de jeu osselien centrait par dessus la défense, au 2nd poteau, pour Florian Coquio qui se jetait et réalisait le geste juste, prenant le gardien floricumois à contre-pied. Un but plein de lucidité, de hargne, qui marquait aussi le retour en forme du buteur : 0-1 (23e). Mais la conquête des p’tits bleus s’arrêterait là.

A.Lourdelet frappe, le CMSO passe à la trappe

Sans jamais vraiment dominer, l’US Fleury-Mérogis allaient reprendre l’avantage et l’emporter grâce à deux coups de pieds placés d’Aurélien Lourdelet. D’abord à la 30e minute, G. Tchiamas n’esquissait aucun mouvement sur la frappe enroulée et tirée aux abords de la surface : 1-1 (30e). À la 48e minute ensuite, les locaux allaient bénéficier du jugement de Mr Blanchais qui sifflait une faute loin d’être évidente de Sébastien Delesques face aux buts. Le numéro 7 de l’USFM s’en chargeait et doublait la mise en prenant l’ascendant sur le gardien du CMSO qui s’étendait mais sans atteindre la balle : 2-1 (48e).

Les osseliens mettaient plusieurs minutes pour digérer ce retournement de situation, frôlant même une 3e réalisation des locaux, mais « Ghis » s’interposait (51e). Ils retrouvaient de l’allant dans le dernier quart d’heure mais la fatigue d’efforts non-récompensés et les approximations venaient anéantir les tentatives d’égalisation. Le CMS Oissel Foot. s’inclinerait donc sur deux coups de pieds arrêtés…

Malgré la déception du résultat, les normands rendent une copie encourageante avec un vrai « fond » dans le jeu. A. Zamrat et R. Bertin auront certainement ajouté quelques séances d’entraînement supplémentaires sur l’attention des coups de pieds arrêtés avant d’engager le prochain rendez-vous, à domicile, face à Sainte-Geneviève Sports : Samedi 23 février, 15h.

. . . .

A Fleury-Mérogis, l’US Fleury-Mérogis 91 bat le CMS Oissel 2 à 1 (1-1)

But pour Oissel : Coquio (23e).
Buts pour Fleury-Mérogis : Lourdelet (30e et 48e).
Avertissement pour Fleury-Mérogis : Slispcevic (67e).
Avertissement pour Oissel : Leguang (84e).

Rédacteur : Jero
Photos d’archive © J.Lanier


Vidéo


Source : visiofoot