cmso-parisfc2-01.jpg (1)

Le CMS Oissel accueillait ce samedi la réserve du Paris FC. Si les Osseliens n’avaient plus grand-chose à jouer dans ce championnat, il en était tout autre pour les Parisiens, 12ème avec 40 points, dans l’obligation de faire un résultat.

Les Parisiens, au bout du compte

Des Parisiens maladroits

Sous une pluie incessante et un vent violent, les Parisiens prenaient le meilleur dans ce début de rencontre. Avec le monopole du ballon, ils profitaient des moindres erreurs des Osseliens. Ainsi, sur une mésentente de la charnière centrale bleue, Franck Boudard donnait les premières sueurs froides. L’attaquant parisien devançait Adnane Sarhane dans la surface mais enlevait trop sa frappe (25e). Une dizaine de minutes plus tard, ce même F. Boudard, étrangement seul aux 8 mètres, réceptionnait dos au but un centre venu de la gauche. Le Parisien se retournait et enchaînait une frappe qui fuyait une nouvelle fois le cadre.

Les Osseliens étaient clairement à la peine dans cette première période et la sortie sur blessure de leur capitaine Georges N’Goumé n’arrangerait pas leurs affaires. On pouvait tout de même relever la frappe de Julien Travailleur, de peu au-dessus de la lucarne et celle de Florian Coquio aux 35 mètres, brillamment captée par Tarek Mahsas en deux temps.

Le réveil Osselien

Au retour des vestiaires, les hommes d’Abdel Zamrat prenaient finalement la mesure de leurs adversaires. Charaf Ait Said, qui fêtait là sa première apparition avec l’équipe première, se créait une belle occasion d’ouvrir la marque. Mais après s’être habillement emmené le ballon de la tête, le néo-Osselien perdait son duel face à T. Mahsas. Les p’tits bleus ne relâchaient pas leurs efforts et continuaient à se procurer des opportunités. Sur un mauvais renvoi de la défense parisienne, A. Sarhane récupérait la sphère aux 6 mètres mais son plat du pied était une nouvelle fois détourné par le gardien du PFC.

Une absence fatale

Le Paris FC pliait mais ne rompait pas et c’était au plus fort de la domination osselienne que la réserve parisienne trouvait la faille. Sur un coup-franc anodin frappé par le portier T. Mahsas, toute la défense bleue était prise à défaut.

Amadou Ndiaye profitait de l’aubaine pour débloquer les compteurs et battre M. Lacaille, venu à sa rencontre, d’un astucieux extérieur du pied : 0-1 (85e).

Au coup de sifflet final, les Osseliens pouvaient nourrir des regrets car le match nul aurait été équitable sur la tenue de ces 90 minutes. Cette erreur d’inattention leur aura été fatale et il faudra donc patienter encore quelques jours pour que le maintien soit définitivement acquis.
Le Paris FC s’offre quant à lui un bon bol d’air en s’écartant davantage de la zone de relégation et peut désormais voir l’avenir avec sérénité.

. . . .

A Oissel, le Paris FC 2 bat le CMS Oissel : 1-0 (0-0).
But pour Paris FC 2 : A. Ndiaye (85e)
Avertissement pour Oissel : F. Coquio (76e)
Avertissements pour Paris FC 2 : J. Bli (52e), B. Traore (90e)

Rédacteurs : Romain & Jero
Photos © J.Lanier


Des photos du match

Rendez-vous dans la galerie ici : CMSO – PARIS FC 2

cmso-parisfc2-01.jpg (2)

Rappel sur l’utilisation de la galerie :

1 – Sélectionnez vos photos favorites en cliquant sur l’icône Coeur
2 – Téléchargez votre sélection finale en une seule fois (zip).