Oissel-Surville, le divorce – www.paris-normandie.fr

Sa dernière apparition dans l’équipe fanion remonte au samedi 30 mars à Noisy-le-Sec. Ce jour-là Mozart Surville s’installe sur le banc de touche au coup d’envoi de la partie avant d’entrer en jeu à la 61e minute en remplacement d’Abou Ba. « Je comptais sur lui pour qu’il renforce notre B le lendemain contre Eu », raconte Abdel Zamrat, le tacticien du CMS Oissel. Le dimanche après-midi, le natif de Juvisy-sur-Orge est bel et bien présent sur la pelouse eudoise, tout comme Abdelmoula et Mainemare ayant pris part la veille à la rencontre en région parisienne. Seulement, au stade Marcel-Billard, l’attaquant aux 10 réalisations, toutes compétitions confondues sous les couleurs normandes, ne fait pas l’unanimité sur le terrain. « Il a eu un comportement inacceptable. Aussi bien envers moi qu’avec ses partenaires, poursuit le tacticien des banlieusards rouennais. Du coup, j’ai décidé de le sortir en cours de match. » Sanctionné par le coach le dimanche, Surville décidera alors de « sécher » les séances du lundi et du mardi pour faire sa réapparition le jeudi soir. « Je l’ai exclu aussitôt de l’entraînement jusqu’à nouvel ordre. J’ai pris cette décision comme tout entraîneur qui se respecte l’aurait prise. »

Des entraînements avec le FC Rouen
Aujourd’hui, âgé de 23 ans, l’ancien joueur du FK Banik-Must (L2, République tchèque) puis de l’Amiens AC et enfin de FC Paray (Essonne), club de 1re division du district de l’Essonne où Karim Bezzou est allé le chercher, prend son mal en patience. « Il est écarté du groupe mais la porte n’est pas fermée définitivement. Il a dérapé. Je considère son acte comme une erreur de jeunesse et j’espère que ça lui servira de leçon pour l’avenir, car je ne remets pas en cause ses qualités de footballeur. » Afin de passer le temps et de rester en condition physique, Surville s’est entraîné avec le FC Rouen. « Oui, j’ai fait quelques essais avec le groupe du National à Rouen, confirme l’intéressé, car pour moi, Oissel, c’est vraiment fini après l’altercation avec Zamrat. Je suis aussi en contact avec Fribourg, un club allemand. »
Depuis plusieurs jours, Zamrat connaissait les allers et venues de son joueur vers les installations d’entraînement du FCR. « D’ailleurs Didier Ollé-Nicolle m’a demandé des renseignements à son sujet. Je lui ai simplement répondu qu’au regard de sa jeunesse Mozart avait une grosse marge de progression devant lui. »
Cet après-midi, Surville sera peut-être dans la tribune pour encourager ses « anciens » coéquipiers face au FC Evry, lui qui avait réussi un doublé au match aller, contribuant ainsi à la victoire (1-3) de son équipe dans l’Essonne.

CET APRES-MIDI A 17 H 30
Absences : Mignot (dos), Surville (choix de l’entraîneur) à Oissel.
OISSEL : Lacaille – Lequang, Delesque, Sarhane, Diack – Mauger, Coquio, Abdelmoula ou Lebourg – Mainemare ou Aït Saïd, Barabadze, Coulibaly.
Remplaçants : Tchiamas (g), Lebourg ou Abdelmoula, Aït Saïd ou Mainemare, Langlois, Ngoumé.
Entraîneur : Abdel Zamrat.