Malgré le doublé de Coquio… – www.paris-normandie.fr

Deux cents personnes présentes samedi soir dans la tribune du stade Marcel-Billard pour assister à la rencontre entre le CMSO et l’US Fleury-Mérogis. Du jamais vu à Oissel pour un match de championnat. Deux raisons à cela : l’entrée gratuite pour le dernier match de la saison à domicile des hommes d’Abdel Zamrat et la présence de nombreux Allemands d’Anderten venus en Normandie durant le week-end de la Pentecôte dans le cadre du jumelage entre les deux communes. Des voisins d’outre-Rhin bruyants qui ont d’ailleurs tenté à plusieurs reprises de lancer une ola dans la tribune sans parvenir à débrider un public normand peu enclin à y répondre. Un soutien des « cousins germains » qui malheureusement s’est avéré insuffisant aux banlieusards rouennais pour clore l’exercice 2012-2013 à la maison par un succès.
Pourtant tout avait bien démarré pour eux, puisqu’à la faveur d’un doublé de Florian Coquio, son deuxième de la saison après celui réalisé contre les réservistes du FC Rouen au mois de décembre et ce mémorable 6-1, Sébastien Delesques et ses coéquipiers avaient entamé la partie par le bon bout. Piquée au vif, la formation de l’Essonne toujours en course pour la montée, ne mettra pas longtemps à s’en remettre avant de faire la différence en l’espace de trois minutes dans le dernier quart d’heure.

Un match presque parfait
Au grand désespoir de Mathieu Lacaille le portier osselien. « Ce résultat me rend fou. C’est frustrant, rageant. T’as pas le droit de perdre chez toi, surtout devant autant de monde, quand tu mènes 2-0 au score. D’autant qu’on se procure une balle de 3-1 mais qu’on ne parvient pas à exploiter en raison du manque d’expérience de notre jeune attaquant U19 (Wilson Vitulin) entré en cours de match. » Une analyse partagée par le coach Zamrat qui rajoute comme excuse une absence de réussite et une fatigue physique de ses protégés en fin de match. « Ce soir, j’ai assisté à une rencontre presque parfaite. C’est vrai qu’on doit tuer le match avec cette balle de 3-1. Cependant, je n’ai aucun reproche à faire à mes joueurs, ils ont tout donné. » Quant à Bernard Bouger, le tacticien francilien, il sera comme il se plaît à le répéter, « le premier supporter de Oissel le week-end prochain » puisque les Seinomarins se déplaceront à Sannois-Saint-Gratien, chez le leader, lors de la 38e et dernière journée et qu’en cas de victoire de ces derniers le titre pourrait revenir à l’USFM.