Un derby de haut vol – www.paris-normandie.fr

C’est en véritables concurrents pour l’accession que Oissel et Evreux s’affrontent demain en Seine-Maritime.

Le money time de CFA 2 approche. Oissel et Evreux espèrent l’aborder dans la meilleure position possible, eux qui ne font plus mystère de leurs ambitions de montée. Le derby qui va les opposer demain à Marcel-Billard n’en sera que plus alléchant. Qui, du CMSO (5e) ou de l’EFC 27 (2e), a les meilleures chances d’être élu meilleur club régional de la division, demain à 16 h 45, et surtout résident du CFA le 21 mai ? Comparatif par secteur.

ETAT DE FORME
Oissel : L’équipe de Reynald Bertin restait sur un début d’année quasi parfait avec une victoire à Calais (le 23 janvier, 1-0) et six matches sans défaite. Cette douce euphorie a pris fin samedi dernier à Gravelines (défaite 2-3). Le CMSO a quand même pris 21 points sur 28 possibles. « Une frustration en regardant uniquement le résultat. On a fait jeu égal avec nos adversaires, mais ils ont eu un maximum de réussite. »
Evreux : un coin massage a été aménagé mercredi dans la salle de réception de Jean-Bouin après la victoire en match en retard contre Gonfreville (2-1). Pour l’équipe de l’Eure, tour se jouera sur la fraîcheur, puisqu’Eric Fouda ne peut pas se permettre de turn-over. « Il faudra garder du jus pour le dernier quart d’heure, admet le coach ébroïcien. Mentalement, il faudra aussi répondre présent. »
Si Evreux reste sur deux succès chez lui, son parcours et ses prestations ont été plutôt irréguliers depuis le début de l’année.
EGALITE

ATTAQUE
Oissel : Si l’ancien pro Stéphane Samson fera défaut dimanche, les Osseliens ne manquent pas d’arguments et d’expérience dans le secteur offensif, même s’ils peuvent faire mieux statistiquement (23 buts en 19 journées). Yannick Laup et William Corréa postulent de nouveau, N’Goumé est là pour créer des brêches à l’arme fatale Omar Konté, l’ancien Pacéen, 2e buteur de la poule avec déjà 11 pions. Le départ à Bihorel d’Anthony Loir, qui avait offert le succès à Oissel au match aller dans les ultimes secondes, ne se fait donc pas sentir.
Evreux : L’EFC n’est pas connu pour martyriser les défenses adverses. Derrière Tangeaoui, 6 buts mais peut-être pas à 100 % demain, peu d’éléments offrent des garanties d’efficacité sur la durée. Mohamed Belissaoui est néanmoins revenu sur le devant de la scène depuis deux matches.
AVANTAGE Oissel

DEFENSE
Oissel : L’arrière-garde osselienne a cédé dans des proportions suspectes à Gravelines. Dans ce secteur, l’ossature apparaît un peu lourde et vieilissante (Delesques, Jourdaine, Deloumeaux, Ratsimbazafy). Et, demain, sa figure emblématique Gyslain Tchiamas ne pourra défendre la cage.
Evreux : La ligne arrière de l’Evreux FC a pris l’habitude de supporter le poids d’un match, ce qu’elle est moins contrainte de faire ces derniers temps car les Eurois progressent dans la possession de balle. « Il faudra être patients. Contrairement à Oissel, un nul peut nous convenir », glisse Eric Fouda.
AVANTAGE Evreux

ARNAUD RABANY (AVEC C. S.)
Oissel – Evreux, demain (15 h) au stade Marcel-Billard.

Un derby qui vaut cher – www.paris-normandie.fr

En ce samedi 10 octobre 2009, date de la 7e journée de championnat et au cœur de l’automne, le CMS Oissel qui restait sur quatre défaites en cinq matches, arrachait durant le temps additionnel à Evreux sa première victoire de la saison en déplacement (1-2).
Un succès dont se souvient particulièrement Raynald Bertin, le coach du CMSO. « C’était mon premier match aux commandes de l’équipe puisque Patrice Heaulmé venait de tomber malade. Nous n’étions pas trop biens au classement avant ce match. Dans la charrette de la relégation, je crois. Cette victoire a servi de déclic. »

Depuis beaucoup d’eau a coulé sous les ponts de Oissel, a tel point que Ngoumé et ses coéquipiers revenus des profondeurs du classement, se mettent à rêver aujourd’hui à une éventuelle accession en CFA.
D’autant que depuis le début de l’année 2010, avec quatre victoires et deux nuls, ils demeuraient invaincus avant de s’incliner dimanche dernier à Gravelines (3-2). « Une frustration en regardant uniquement le résultat. On a fait jeu égal avec nos adversaires, mais ils ont eu un maximum de réussite. »

A la veille d’un derby particulièrement important, où le perdant pourrait laisser des plumes dans la course au titre, Bertin assure que la défaite subie à Gravelines est tombée dans les oubliettes. Malheureusement, le tacticien des Osseliens devra composer sans son gardien de but numéro 1, Ghislain Tchiamas (élongation) et sans vraisemblablement Stéphane Samson (contracture aux adducteurs), ni sur Yohann Mauger (suspendu).

Absences : Tchiamas (élongation), Samson (contracture), Mauger (suspendu) à Oissel.
Entrée : Fagot (choix de l’entraîneur)
Oissel : Fagot – Lequang, Delesques, Jourdaine, Dikanda – Deloumeaux, Ratsimbazafy, Depri, Ngoumé – Corréa, Konté.
Remplaçants : Devassy, Laup, Uri, Lederne.