Revue de presse mise à jour le 21.09.2013 à 15h13


Djezon Boutoille : « Oissel, notre 1er test » – www.crufc.fr

Après la semaine « Coupe de France », le championnat de CFA 2 reprend ses droits avec un gros match contre Oissel, demain à 18h à l’Epopée. Nous en profitons pour faire un point avec notre coach, Djezon Boutoille…

( . . . / L’intégralité de l’interview, disponible sur le site de Calais RUFC)

C.fr : « Revenons au championnat maintenant et as-tu eu des renseignements sur cette équipe de Oissel ? »
D. B. : « C’est une équipe que nous connaissons bien. Sur les quatre premières années en CFA 2, nous les avons joué trois fois dans notre poule. C’est une équipe qui est à notre image : une valeur sûre de la CFA 2 avec des garçons d’expérience comme nous pouvons aussi en avoir. C’est une formation qui nous ressemble avec des qualités sur le plan offensif. Oissel est toujours dans les 5 ou 6 premiers à la fin du championnat avec un effectif de qualité. Oissel se situe de la banlieue de Rouen et récupère toujours des joueurs de Rouen, Dieppe ou Le Havre voire de la Normandie ».

C.fr : « Y-a-t-il des blessés dans l’effectif ? »
D. B. : « Sébastien Guérot a souffert un peu des adducteurs, cette semaine, et nous verrons ce soir s’il est en forme. La semaine dernière, nous l’avions mis en équipe B, avec Romain Blérard, afin de leur donner 90 minutes de jeu en équipe B pour leur faire du bien ».

C.fr : « Quelles seront tes mots aux joueurs dans les vestiaires ? »
D. B. : « Le derby à domicile contre Gravelines est toujours un match à part. Pour nous, cette rencontre sera un premier test à domicile. Oissel est une équipe difficile à jouer et surtout nous devons rester au contact de Bastia B qui a gagné, la semaine dernière. Si nous ne voulons pas décrocher trop vite, nous devons gagner et surtout rester dans la continuité des trois premiers matches de championnat en améliorant notre qualité offensive. Nous avons démontré de bonnes qualités en termes de générosité et de solidarité, maintenant à nous de confirmer par un match compliqué, demain, contre Oissel ».

Le Calaisien Christopher Benkada veut encore mieux faire – www.lavoixdunord.fr

Avant que le CRUFC ne reçoive, samedi soir à l’Épopée, Oissel, l’attaquant Christopher Benkada fait part de sa belle détermination.

À 23 ans, Christopher Benkada est l’un des fers de lance de l’attaque calaisienne. Formé à Boulogne, où il côtoya le groupe professionnel dirigé par Laurent Guyot puis par Michel Estevan, lorsque l’USBCO évoluait en Ligue 1 et en Ligue 2, le jeune homme dispose d’une vitesse d’exécution qui lui permet de mettre à mal n’importe quelle défense du championnat. Face à Oissel, il sera encore très précieux pour faire sauter le verrou d’une formation qui viendra à l’Épopée afin de ne pas perdre. »

C’est votre deuxième saison à Calais, quelle différence y a-t-il entre l’équipe de la saison dernière et la nouvelle ?

« À la différence du groupe précédent, nous en avons un, maintenant, où tout le monde tire dans le même sens. Il y a un meilleur état d’esprit et une meilleure cohésion qui devraient nous permettre de faire une bonne saison. »

Sur un plan personnel, vous réalisez un bon début de championnat…
« J’ai marqué un but contre Gravelines et fait une passe décisive, mais je peux apporter plus encore. Lors des matches de préparation, je me sentais très bien et là, je pense que je manque d’un peu de jus. J’espère retrouver toute mon énergie contre Oissel. »

La défaite contre Le Havre a dû laisser d’énormes regrets ?
« On a fait une bonne partie en défense et, devant, on a eu des occasions qu’on n’a pas mises au fond. Finalement, on perd contre une formation qui n’est pas meilleure que nous. À la fin du match, le coach n’était pas content. Il a été sévère avec nous et c’est normal car on a fait beaucoup d’efforts pour finalement rentrer bredouille. Mais il ne faut pas s’inquiéter, on fait tout de même un bon début de championnat. »

– Comment allez-vous aborder cette rencontre contre Oissel ?
« On a travaillé cette semaine pour récupérer du jus. On part dans l’esprit de gagner toutes nos rencontres à domicile. Tous nos adversaires doivent nous craindre sur notre pelouse. C’est le message de notre entraîneur. »

Vous jouez avec votre frère Dimitri, comment cela se passe, ce n’est pas trop difficile ?
« Pas du tout ! On sait faire la part des choses. On se parle beaucoup, parfois sur le terrain, et on se dit ce que l’on doit se dire. On s’encourage aussi énormément et il n’existe aucune jalousie entre nous. »

CALAIS – OISSEL, samedi à 18 h à l’Épopée. Arbitre : M. Landrain.

CALAIS : Desmassieux, Crespin, Hurtrel, Gaillard, Delplanque, Lavie, Kajima, Pollet, Marque, Razak, Gomez, C. et D. Benkada, Danset, Dramé, Perperot, Blérart.

Massouké a bien voyagé – www.paris-normandie.fr

Depuis son arrivée en métropole en 1993 à l’âge de 5 ans, Albert Masouké navigue entre bonheur et déception. A 25 ans, il a signé cet été au CMS Oissel où il devait être l’un des piliers de l’équipe réserve en DH. Mais le natif de Douala (Cameroum) a profité des blessures de Georges Ngoumé, de Julien Travailleur entre autres et de la suspension d’Adama Sidibé pour s’inviter en équipe fanion depuis le début de la saison. Il y a d’ailleurs trouvé le chemin des filets le week-end passé contre l’AL Déville/Maromme à l’occasion du 3e tour de la Coupe de France. Retour sur l’itinéraire de l’attaquant (1,74 m, 71 kg) osselien.
FC Rouen (2000-2008). « Je suis arrivé au FC Rouen à l’âge de 15 ans en provenance de Wasquehal, recruté par Eric Rastell en suivant ma scolarité au collège Bellefonds à Rouen. Je ne garde que de bons souvenirs. J’ai joué avec les équipes 14 et 15 ans fédéraux. Au collège, nous avions des horaires aménagés dans le cadre d’une section sport-études. Le week-end, chacun rentrait chez soi, moi j’étais hébergé dans ma famille d’accueil, chez Jean-Yves Malvaux, le principal de l’établissement, avec qui j’entretiens toujours quelques relations. C’est Alain Michel, l’entraîneur du FCR qui m’a lancé, alors que j’avais 17 ans, en disputant certains matches de CFA ou de CFA 2. »
AS Vitré (2008-2010). « Je ne suis pas arrivé à Vitré en terre inconnue puisque je rejoignais en Bretagne Benjamin Graton avec qui j’avais joué au FCR et Christian Pouabé un compatriote camerounais. Un bon souvenir, avec la gentillesse des Bretons et le souvenir d’un 1/8e de finale de Coupe de France perdu (0-3) contre Sedan avec Joël Cloarec comme entraîneur. »
US Quevilly (2010-2011). « J’ai participé humblement à l’accession du club en National sous les ordres de Régis Brouard. A mon arrivée, le groupe de CFA était déjà bien constitué et j’étais barré par des joueurs comme Joris Colinet ou Anthony Laup qui m’étaient supérieurs. Je regrette de ne pas avoir eu un temps de jeu plus important avec l’équipe fanion. J’ai souffert de la concurrence. »
Eu FC (2011-2012). « Une saison galère en CFA 2. Outre les problèmes financiers rencontrés par le club, je suis touché aux ligaments croisés en décembre avant de pouvoir rejouer au printemps quand je signe une double licence avec Masselin chez les Corpos. »
ASR Masselin (2012-2013). « Une demi-saison mais une victoire en finale de la Coupe de Normandie de football entreprise. »
CMS Oissel (depuis 2013). « Je suis venu à Oissel pour jouer avec la B et ça ne me dérange pas. Maintenant, Abdel Zamrat s’est aperçu que je m’investissais à fond aux entraînements et du coup il m’accorde sa confiance pour m’intégrer en équipe première. J’essaie d’apporter tout ce que je peux au service du groupe. »

CLAUDE SÉVENO

CE SOIR A 18 H
Absences : Joly (malléole), Ngoumé, Colinet, Emmanuel (reprise), Aït Saïd (cheville), Lederne (hanche), Ouahda (élongation) à Oissel.
Entrée : Sidibé (suspension purgée) à Oissel.

CMS OISSEL : Lacaille – Lequang, Delesques, Langlois ou Mignot, Diack – Lebourg, Mauger, Dia ou Ledemé, Mainemare – Travailleur, Sidibé.
Remplaçants : Sy (g), Mignot ou Langlois, Ledemé ou Dia, Diampo, Massouké.
Entraîneur : Abdel Zamrat.