Division d’Honneur / FCR : Là, c’est le bouquet – www.paris-normandie.fr

Division d’Honneur Trois semaines après son élimination contre Les Sapins, le FCR a reçu une nouvelle claque à domicile hier face à… la réserve du CMS Oissel (1-2). Il y a déjà urgence.

Apparemment, une seule humiliation ne suffisait pas. Trois semaines après avoir été éjecté de la Coupe de France par le FC Rouen-Sapins, membre de PH (0-2), le FC Rouen a fait le bonheur d’un autre de ses voisins, Oissel, hier à Diochon. Mais pas le Oissel d’Abdel Zamrat, non. La face B du CMSO, qui avait entamé sa saison par deux défaites ! FCR – Oissel B, on avait beau s’y être préparé, c’était déjà un choc. La défaite en est un deuxième, qu’il était difficile de prévoir. L’entraîneur osselien Ali Larbi s’en est presque excusé : « Moi, ça m’embête de jouer un match comme ça. Rouen n’a rien à faire là. Cette équipe reste taillée à mes yeux pour aller en CFA 2. En tout cas, je l’espère sincèrement. » Bon, il a quand même savouré « l’exploit » réussi par son équipe. « On a joué avec nos armes, notamment la vitesse de nos éléments offensifs. C’est une très belle performance, même si c’était un peu sauve qui peut dans le dernier quart d’heure. »

« Se mettre en tête qu’on est en DH »
Ce n’est surtout pas un hold-up, car Rouen a roupillé pendant presque toute la première période lors de laquelle les deux derniers arrivés, le défenseur Amadou Kaba et l’attaquant Mamadou Diop (sorti touché à une cuisse) ont peiné à se mettre en valeur. Osée Diampo a logiquement ouvert la marque d’une frappe lobée… osée de l’extérieur du pied droit (33e). Alors que le FCR semblait plus équilibré en seconde période, en tout cas moins insignifiant, avec la rentrée de Fatmaoui, il a tout de même laissé Cherif Hammoujite s’amuser dans sa défense pour planter le 2e but osselien (58e). La réduction du score de Karl Delaporte, du droit après un débordement d’un Moulaye N’Diaye bien plus à l’aise comme ailier que comme milieu défensif (73e) a semblé arriver suffisamment tôt pour permettre à Rouen de renverser la vapeur.
Mais Abdellaoui, seul, a raté son contrôle (76e) et Derraz, idéalement placé aux 6 mètres, a envoyé sa frappe hors cadre (87e). « On vit toujours un peu les mêmes matches, soupire Hakli Dahmane, qui ne pouvait compter hier ni sur Alsseny Cissoko, pas encore qualifié, ni sur Cesar Da Costa, blessé. On sait qu’on affronte des adversaires regroupés, il faut en faire plus pour forcer le verrou, se mettre dans la tête qu’on est en DH. » « On a été suffisants en première mi-temps, c’est inacceptable, poursuit Karl Delaporte. Vous avez souvent vu des ambiances comme ça en DH ? Pour tous ces gens qui viennent nous soutenir et que je remercie au passage, on n’a pas le droit de se comporter ainsi. C’est un peu incompréhensible, car la qualité est là et on fait un excellent travail à l’entraînement. Maintenant, il faut le mettre en pratique. »
Et vite, si possible, car le FCR n’a toujours pas gagné un match à Diochon (en trois apparitions) et accuse déjà cinq points de retard sur le leader Gonfreville…

ARNAUD RABANY a.rabany@presse-normande.com

FC ROUEN – OISSEL (B) : 1-2 (0-1)
Arbitre : M. Auger. Spectateurs : 300.
Buts pour Rouen : Delaporte (73e) ; pour Oissel : Diampo (33e), Hammounjite (58e).
Avertissements à Rouen : Mo. N’Diaye (29e), Louiron (39e) ; à Oissel (B) : Alves (53e), G. Pigeon (76e), Abd. Sy (90e +2).
FC ROUEN : Panteghini – Louiron (cap), Kaba, Rodriguez, Boulenger – Derraz, Mo. N’Diaye, Jouan, Gambier – Abdellaoui, Diop. Remplaçants : Delaporte, Bassin, Fatmaoui.
Entraîneurs : Hakli Dahmane et Eric Rastell.
OISSEL (B) : Ad. Sy (cap) – Louissere, Hazet, Langlois, Alves – G. Pigeon, Diampo – Coulibaly, G. Mendy, Wadou – Vauche. Remplaçants : Vitulin, Hammounjite, Abd. Sy.
Entraîneur : Ali Arbi.