« Une réaction d’orgueil »http://www.paris-normandie.fr

Après une affligeante élimination (1-0) au Havre huit jours plus tôt face à l’AM Neiges (DH) pour le compte du 4e tour de la Coupe de France, Oissel a renoué avec la victoire en championnat samedi après-midi contre l’UJA Maccabi Paris. Pour autant, Abdel Zamrat n’a toujours pas digéré l’échec en terre havraise.

L’élimination en Coupe est-elle oubliée ?
Abdel Zamrat : « Hélas non. Ce jour-là, les joueurs ont manqué d’envie, de détermination et ils ont oublié les fondamentaux du football. En revanche, je profite de l’occasion pour féliciter les Havrais qui eux, ont tout fait pour aller chercher leur qualification. »

La victoire aux dépens des Parisiens du Maccabi vous a-t-elle réconcilié avec votre équipe ?
« Je ne leur ai pas encore pardonné. Au Havre, ils ont commis une faute professionnelle sachant qu’il va falloir attendre la saison 2014-2015 pour éventuellement se frotter à un club de L1 ou L2. »

Contre le Maccabi Paris, il y a quand même la victoire au bout…
« Ils ont eu cette réaction d’orgueil qu’il fallait avoir. C’est une bonne chose. J’ai aussi relevé plusieurs points positifs, à commencer par notre capacité physique à répondre au défi athlétique imposé par nos adversaires durant les dix premières minutes. Dans le contenu aussi, j’ai vu des choses intéressantes surtout quand nous avons décidé de mettre le ballon au sol. En deuxième mi-temps nous avons joué également de façon intelligente, pas uniquement avec les jambes mais avec la tête. »
Reste-t-il encore des erreurs à corriger ?
« Nos entames et nos fins de matches. On s’est mis dans la difficulté dans les cinq dernières minutes car on a trop reculé alors que ce ne sont pas les consignes que j’avais réclamées. On doit aussi s’améliorer dans l’animation offensive, être plus exigeant. »

PROPOS RECUEILLIS PAR C. S.

A OISSEL, CMS OISSEL BAT MACCABI PARIS UJA 2 À 1 (0-0)
Arbitre : M. Wadoux. Spectateurs : 150.
Buts pour Oissel : Ouadah (52e), Sidibé (54e) ; pour Maccabi Paris : Dia (88e).
Avertissements à Oissel : Colinet (36e), Diack (72e) ; au Maccabi Paris : Zonzon (28e).
OISSEL : Lacaille – Hazet, Delesques (cap), Mignot, Ledemé (Diack, 68e) – Diampo, Colinet (Lebourg, 72e), Mauger, Mainemare – Ouadah (Travailleur 82e), Sidibé.
Entraîneur : Abdel Zamrat.
MACCABI PARIS : Casagrande – Da Veiga, Dia, Kimbembé, Yao (Calabre, 61e) – Yattassaye (cap) – Koné, Sylla (Diop, 67e), Zonzon, Dominique (Dabo, 73e) – Bouterfas.
Entraîneurs : David Boulanger et Jacky Debroise.