Oissel en quête d’un nul au Havre – www.paris-normandie.fr

Privés de compétition le week-end dernier en raison des fortes pluies tombées sur l’agglomération havraise alors qu’ils devaient en découdre, les réservistes du HAC et le CMS Oissel profitent d’une accalmie pour mettre leur calendrier à jour en disputant ce samedi le match en retard comptant pour la 8e journée.
Un contretemps fâcheux et un repos forcé qui n’a pas été du goût du tacticien osselien Abdel Zamrat. « J’aurais préféré jouer. D’autant que nous restions sur une série positive avec trois victoires de suite (UJA Maccabi Paris : 2-1, SM Caen : 1-2, Gravelines : 3-1). Mais la ville du Havre a décrété un arrêté municipal interdisant toutes les rencontres y compris celle devant se disputer au stade Deschaseaux. Pourtant et en accord avec Johann Louvel, mon homologue havrais nous étions tombés d’accord pour inverser l’ordre de la rencontre et la jouer chez nous. En fait, c’est la Fédé qui a refusé l’inversion du match argumentant le fait que nous aurions été des privilégiés en disputant quatre rencontres d’affilée à domicile. (NDLR : Oissel recevra successivement Saint-Ouen le 23 novembre, Grande-Synthe le 1er décembre et Marck le 7 décembre). C’est dommage, car ça arrangeait tout le monde, puisque les Havrais voulaient jouer également. » Du coup, le coach du CMSO redoute ce face-à-face décalé de huit jours.

« Trop de fautes d’inattention »
Afin de ne pas rester inactifs le week-end passé, Lacaille et ses coéquipiers ont disputé une rencontre amicale au stade des Vertus contre l’équipe de CFA du FC Dieppe. Sur une pelouse synthétique les banlieusards rouennais se sont inclinés (3-2) malgré des réalisations signées Pierrick Lebourg et Georges Ngoumé avant le repos (1-2). « C’est un match qui m’a permis d’accorder du temps de jeu à ceux qui en avaient besoin », glisse Zamrat, avant d’ajouter, « un match au cours duquel, nous avons encore commis trop de fautes d’inattention, de concentration notamment sur les coups de pied arrêtés. » Cet après-midi, Zamrat et sa bande se contenteraient volontiers d’un partage des points avec leurs amis de la porte Océane. « Avec un nul, on resterait plus ou moins au contact avec Arras, le leader, certes à huit longueurs mais sans être vraiment distancés. A nous de faire le nécessaire pour parvenir à nos fins puisque notre objectif est de rester dans le top 3. »

C. S.

Louvel : « Oissel, un match difficile… » – www.paris-normandie.fr

Défaite pour la troisième fois de la saison contre Saint-Ouen (1-3), la formation ciel et marine peine toujours à confirmer chez elle. Contre Oissel, l’équipe en forme du moment, elle aura fort à faire cet après-midi pour tenter de récupérer ces points perdus.

L’enjeu
Un pas en avant, deux en arrière. Tel est donc le rythme de marche des jeunes Havrais depuis plusieurs semaines. Il faut dire que si les joueurs entraînés par Johann Louvel se comportent plutôt bien à l’extérieur, ces derniers peinent toujours à confirmer à Deschaseaux. Il y a quinze jours face à Saint-Ouen, ils ont même concédé – la faute à une entame de seconde période catastrophique leur troisième revers de la saison à la maison. Désormais relégués à la septième place du classement, à trois longueurs du podium et de leur adversaire du jour, les Ciel et Marine doivent rectifier le tir.

L’adversaire
Le CMS Oissel n’aura pas eu à patienter bien longtemps pour s’imposer encore cette saison comme l’une des places fortes du championnat de CFA 2. Avec quatre succès obtenus lors des cinq dernières journées, les Osseliens se sont même hissés sur le podium, remplissant pour le moment l’objectif que s’était fixé leur entraîneur Abdel Zamrat « faire mieux que la saison dernière ». Forts d’une série en cours de trois victoires consécutives, l’ancien Hacman Pierrick Lebourg et ses partenaires entendent bien confirmer cet après-midi à Deschaseaux.

Le groupe havrais
Malgré les nombreuses blessures qui sont à déplorer dans le groupe professionnel et le match de demain en Coupe de France, Johann Louvel pourra compter aujourd’hui sur un effectif au grand complet, ou presque. Car si l’on excepte l’absence de Bois, retenu pour le déplacement à Saint-Amand par Erick Mombaerts, et celles de Mendy et Diarra, tous deux à l’infirmerie, la réserve havraise devrait disposer de suffisamment d’atouts pour tenter de contrecarrer les plans osseliens.

Le mot du coach
Oissel, voilà un adversaire que l’entraîneur du HAC Johann Louvel connaît bien. « Nous les avions rencontré en début de saison en match amical », se souvient-il. Une confrontation qui s’était soldée sur un score de parité 0-0. « Il s’agit d’une belle équipe habituée à jouer les premiers rôles dans ce championnat, poursuit le tacticien havrais, ils ont non seulement la particularité de posséder des qualités athlétiques mais aussi techniques. Il s’agira d’un match difficile pour nous. »