Bertin : « On a su retrouver nos valeurs » – www.paris-normandie.fr

Après le match nul de son équipe à Saint-Omer (1-1) samedi, l’entraîneur osselien Raynald Bertin reste un peu sur sa faim, son équipe ayant eu la possibilité de faire mieux en fin de partie. Néanmoins il juge l’attitude de ses joueurs positive avant d’aborder le derby seinomarin contre Dieppe.

Vous avez vécu un début de match difficile?
Raynald Bertin: «Oui, on n’était pas trop bien après notre défaite la semaine passée à Pacy. D’autant plus qu’on est tombé sur un très bon Saint-Omer. Après, on s’est bien ressaisi et on a pris l’ascendant. Il faut féliciter les deux équipes qui ont réussi à faire du jeu sur une pelouse difficile. A l’issue de la rencontre, j’éprouve un sentiment partagé. Si on m’avait dit au début qu’on partagerait les points, j’aurais été satisfait. Mais, dans les vingt dernières minutes, on a eu des occasions l’emporter et on n’a pas su concrétiser, c’est un peu dommage ».

Et quant au rôle de l’arbitre?
« En milieu de deuxième période, il a un peu perdu le fil du match. Il faudra aussi qu’on explique clairement ce qu’on doit faire quand un joueur est blessé. Est-ce que les joueurs doivent sortir le ballon ou est-ce que l’arbitre doit interrompre le jeu. On en arrive à des tensions parce que le règlement n’est pas respecté ».

Votre analyse?
« En janvier, on aligne quatre victoires mais à Pacy, on réalise un non match. Mais, devant Saint-Omer, on a su faire face devant une équipe en pleine confiance. J’ai retrouvé toutes les valeurs qu’on avait montrées depuis le début de saison. C’est bon pour la suite du championnat, à commencer par le derby contre Dieppe la semaine prochaine ».

A Saint-Omer, Saint-Omer et Oissel 1 a 1 (0-0)
Spectateurs : 400 environ .

Saint-Omer et Oissel dos à dos à l’issue d’une rencontre équilibrée : 1-1 – www.lavoixdunord.fr

Hier soir, Saint-Omer a ouvert le score mais s’est fait rejoindre par une équipe d’Oissel qui aurait même pu l’emporter en fin de match.

Très en confiance, Saint-Omer entamait mieux la rencontre et accumulait les corners. Sur une tête plongeante de Denoyelle, Tchianas dut sortir le grand jeu. Oissel fut sauvé d’une submersion des vagues audomaroises par un arrêt de cinq minutes de la rencontre, le temps que passe une violente pluie d’orage accompagnée d’éclairs. Cette pause eut pour effet de requinquer les visiteurs qui mirent le nez à la fenêtre par Konté qui réussit à s’enfoncer dans la défense mais fut repris de justesse.

La deuxième période vit les joueurs continuer à produire du jeu malgré une pelouse gorgée d’eau qui proposa à certains quelques mouvements assez proches du patinage artistique. Il fallut un coup de pied arrêté, un coup franc, pour voir l’ouverture du score. Denoyelle remit à Leuliet qui, d’un ciseau de côté, fit trembler les filets.

Les Audomarois n’eurent pas beaucoup le temps de savourer leur victoire car ce diable de Konté profita d’un flottement de la défense pour battre Vandionant Mais le gardien audomarois eut plus de réussite quand ce même Konté se présenta seul devant lui peu après alors que les visiteurs avaient bénéficié d’un contre à quatre contre deux.

Le match perdit de son rythme sur la sortie du gardien audomarois, après un contact avec un joueur d’Oissel, suivie de l’expulsion de Dufour très contestée par les Audomarois. Comme en convenaient les deux entraîneurs, l’arbitre avait perdu le fil du jeu. Oissel profita de sa supériorité numérique pour se créer des occasions mais sans les concrétiser.

Saint-Omer – Oissel : 1-1 (0-0).

Buts : Leuliet (56e) pour Saint-Omer, Konté (65e) pour Oissel Environ 400 spectateurs

Saint-Omer : Vandionant (Vandermersch 73e), Chrétien, Vanham (Eloire 54e), Vandenryse, leuliet, Pruvost, Dufay, Vanrooy, Bétourné, Denoyelle (Keita 79e), Dufour. Entraîneur : Sylvain Jore.

Oissel : Tchiamas, Lequang (Laup 54e), Dikandabell, Delecques, Ratsimbazafy, Jourdaine, Depri Devassy 73e), N’Goumé, Konté, Lederne, Mauger. Entraîneur : Raynald Bertin.

Avertissement à Dufour (38e et 77e), Vanham (48e) à Saint-Omer Delecques (66e) à Oissel.
Expulsion de Dufour (77e) à Saint-Omer.

PAR JEAN-MARC SZUBA