La réserve de l’US Quevilly brise l’élan du CMS Oissel – www.paris-normandie.fr

Disputé sous une pluie continue, le derby de la rive gauche de l’agglomération rouennaise opposant les réservistes de l’US Quevilly au CMS Oissel a tenu toutes ses promesses car fertile en buts et en rebondissements en tout genre. Il faut d’ailleurs moins de dix minutes aux locaux pour débloquer la situation. A la tombée d’un corner tiré par Gibon, s’ensuit un cafouillage dans la surface de réparation osselienne. Lequang et ses partenaires éprouvent les pires difficultés pour sortir le ballon de la zone de vérité à tel point que Salvador finit par le toucher de la main. Malgré les contestations de ce dernier, l’arbitre n’hésite pas à désigner le point de penalty. Gibon se charge de le tirer et de le transformer en exécutant à la perfection une « panenka » qui surprend Lacaille (1-0, 7e).
Les hommes d’Eric Ratsimbazafy sont à deux doigts de doubler la mise mais le dernier rempart du CMSO repousse des deux poings la frappe puissante de Robin Lebourg (10e). Les débats s’équilibrent par la suite jusqu’à l’approche de la demi-heure de jeu. Moment choisi par Aït-Saïd pour perforer la défense locale. Bourdain n’a d’autre solution que de stopper irrégulièrement le vif numéro 7 adverse dans la surface. Pierrick Lebourg se fait alors une joie de remettre les deux équipes à égalité (1-1, 25e). Egalité de courte durée. A peine la remise en jeu effectuée, les Quevillais obtiennent un corner exécuté par Gibon. Sur la ligne des 5,50 m et libre de tout marquage, Tilouta catapulte d’une tête rageuse le cuir dans les filets de Lacaille (2-1, 27e). Loin d’être abattus, les « Bleus » refont au contraire leur retard. Sur un centre de Sidibé en position d’ailier droit, la recrue hivernale (et ancien Quevillais) Zakaria Gueye ne laisse pas filer l’occasion d’égaliser (2-2, 39e). Le score n’en reste pas là avant la pause puisque sur un nouveau centre d’Adama Sidibé, l’infortuné Robin Lebourg trompe son propre gardien (2-3, 42e).

Gibon, maître ès penalties
La seconde période démarre comme la fin de la première. Sur les chapeaux de roue. Gauthier Bernard, monté aux avant-postes, place une tête imparable (3-3, 49e). Tout est donc à refaire et les hommes du président Degenaers pensent même reprendre l’avantage lorsque Sidibé est accroché dans les 16 mètres. Spécialiste de l’exercice, Pierrick Lebourg se présente à nouveau seul face à Delaunay, mais le dernier rempart de l’USQ a le dernier mot (55e). Contrairement à Lebourg, Jason Gibon ne tremblera pas au moment de tirer son deuxième penalty de l’après-midi consécutif à une faute de Langlois sur Lakhamy. Un penalty transformé synonyme d’une précieuse victoire pour les Canaris (4-3, 83e) qui prennent de l’air sur la zone rouge à la 6e place. Oissel, de son côté, rate l’occasion de prendre symboliquement la première place à Arras, dont le match contre Amiens (B) a été reporté…

C.S.