Deux de chute pour Oissel – www.paris-normandie.fr

«En perdant contre Quevilly, on a malheureusement grillé un joker », confiait Abdel Zamrat en préambule de la partie qui allait opposer son équipe à celle de Calais. Il ajoutait : « On est dans l’obligation de gagner pour deux raisons. Tout d’abord pour mettre Calais à bonne distance et ensuite pour s’approcher un peu plus d’Arras car notre objectif est toujours d’accrocher la 1re place. » Afin de ne pas renouveler le triste scénario quevillais et les quatre buts encaissés sur coups de pied arrêtés, il insistait auprès de ses joueurs : « J’ai demandé plus d’abnégation, de concentration et le respect des consignes. Les séances d’entraînement ont été dans ce sens cette semaine. » Battus à l’aller 1-0, on attendait d’Abdelali Ouadah et de ses partenaires un match plein.

Première défaite à domicile

Et c’est un non-match que les Osseliens allaient réaliser, incapables d’inquiéter sérieusement le gardien nordiste. Il y avait bien ce centre pour Sidibé qui, dos au but, se retournait mais écrasait son tir (20e). L’attaquant envoyait ensuite sa frappe dans les nuages (33e) et Ouadah, lancé trop en profondeur, voyait le gardien se coucher dans ses pieds (35e). Le peu de situations dangereuses en seconde période manquait tout autant de franchise à l’image d’un coup franc particulièrement bien placé à l’angle de la surface que Bezzou ne levait pas assez (65e). Abdel Zamrat soulignait après coup : « On a manqué d’envie et de détermination. Quand on ne concrétise pas le peu d’occasions qu’on a, ça devient forcément compliqué ensuite. » A l’inverse, Calais faisait preuve d’un réalisme cruel. Cinq minutes avant la pause, Dramé crucifiait Lacaille à bout portant. Au retour des vestiaires, Razakanantenaina doublait la mise sur corner (47e). A 2-0, le contrat était amplement rempli pour monter sur le podium.

À Oissel, Calais RUFC bat CMS Oissel 2 à 0 (1-0)
Arbitre : M. Liégault.
Spectateurs : 400 environ.
Buts pour Calais : Dramé (40e), Razakanantenaina (47e).
Avertissements à Oissel : Lequang (76e), Diafutua (90e) ; pour Calais : Gomez (36e), Razakanantenaina (42e), Dramé (56e), Delplanque (65e).
CMS OISSEL : Lacaille – Lequang, Delesques, Salvador, Diack – Joly (Diafutua, 62e), Bezzou, Ouadah, N’Goumé (Mignot, 78e) – Sidibé, Gueye (Lebourg, 70e).
Entraîneur : Abdel Zamrat.
CALAIS RUFC : Demassieux – Hurtrel, Delplanque, Gaillard, Gobert – Razakanantenaina, Saint-Maxin, Marque, Dramé – Gomez, Fournet (Danset, 75e).
Entraîneur : Djezon Boutoille.