C’est Mignot qui porte le chapeau – www.paris-normandie.fr

Casquette vissée sur le crâne dégarni quand survient l’hiver, Bruno Mignot conserve cependant toujours la tête froide pour livrer ses impressions sur l’équipe fanion du CMS Oissel qu’il suit sur le banc de touche avec assiduité à chacune de ses sorties. Et pour cause, en vertu des diplômes qu’il possède, le chef d’un établissement scolaire à Pavilly couvre le club de la banlieue rouennaise vis-à-vis de la réglementation fédérale imposée. Le prête-nom en quelque sorte, couché sur la feuille de match, pour répondre aux exigences réclamées à une équipe disputant un championnat national.
Mais jamais pour s’immiscer dans les choix du coach lors de la composition de l’équipe avant ou pendant une rencontre. Un œil avisé et silencieux mais bien utile pour Abdel Zamrat lors des débriefings d’après-match. Arrivé au CMSO à l’été 2010 pour pallier le départ de Patrice Heaulmé, l’ancien défenseur professionnel du SC Bastia à la fin des années 70 et Diable rouge au début des années 80 sous l’ère Robert Vicot, a constaté de visu la progression du club cher au président Jean Degenaers. « En l’espace de quatre ans, c’est tout le groupe des seniors qui a évolué positivement. Les jeunes se sont améliorés, ils ont franchi un cap, un palier et les anciens se sont mis à l’unisson. Les résultats ont donné un effectif homogène qui a permis la montée de la réserve en DH. C’est important de réduire l’écart des niveaux entre l’équipe première et la B pour un club ambitieux. »

« Ne pas avoir peur de grandir »
A 55 ans, le natif de Saint-Laurent-en-Caux jette un regard positif sur les ambitions du CMSO. Persuadé que l’accession en CFA est une question de quelques mois. « Il ne faut jamais avoir peur de grandir. Le travail d’Abdel (Zamrat) qui est un très bon technicien, un meneur, un passionné et celui des entraîneurs commence à porter ses fruits. Je suis convaincu que l’équipe fanion a les moyens pour aller au bout. Certes, il y a Arras qui semble se détacher, mais derrière nous sommes en bonne position dans la course à la deuxième place. »
Une deuxième place que convoite également Calais, venu d’ailleurs s’imposer au stade Marcel Billard il y a quinze jours (0-2). « Dans une saison, il y a toujours une période de moins bien que tous les clubs traversent. Personne n’est à l’abri d’un faux pas, d’un manque de réussite passager ou des blessures, etc. On a, nous aussi vécu ce passage difficile avec nos deux dernières défaites de rang, mais n’oublions pas qu’avant nous étions allés gagner à Noisy-le-Sec. Avec les renforts venus pendant le mercato hivernal, l’équipe va se bonifier, elle va repartir de plus belle. Quand on y regarde bien, elle n’a pas de lacunes. Il faut simplement lui laisser du temps pour qu’elle retrouve la confiance qui l’habitait au début de la saison. »
C. S.

CET APRèS-MIDI à 16 H
Absences : Colinet (pied), Hazet (élongation), Bezzou, Gueye, Aït Saïd, Mainemare, Dia, Langlois (choix de l’entraîneur) à Oissel.
Entrées : Diampo, Travailleur (choix de l’entraîneur) à Oissel.
OISSEL : Lacaille – Lequang, Mignot, Salvador, Diack – Lebourg, Joly, Mauger – Ouadah, Sidibé ou Diafutua, Ngoumé.
Remplaçants : Diakhaby (g), Diafutua ou Sidibé, Delesques, Diampo, Travailleur.
Entraîneur : Abdel Zamrat