Battu à Oissel, le CRUFC va devoir patienter pour le titre – www.lavoixdessports.com

Le sacre des Calaisiens est repoussé à plus tard, la faute à une formation d’Oissel déterminée à se saisir de la deuxième place du classement dans l’éventualité où le CRUFC ne pourrait passer à l’étage au-dessus en raison d’un éventuel refus de la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG).

Pourtant, à Oissel, les affaires s’étaient bien engagées pour Briesmalien et ses équipiers. Après l’ouverture du score par Gaillard (41e), les Maritimes gérèrent la rencontre à leur guise même si l’adversaire, par sa force physique, tentait de rester dans le coup.

C’est finalement sur deux coups de pied arrêtés ponctués par deux buts de Konté (64e) et Delourneaux (79e), que le sort du match bascula au grand dam de Djezon Boutoille : « C’est la première fois de la saison que l’on perd en encaissant deux buts sur coup de pied arrêtés. On avait les cartes en main en menant et en passant le cap du premier quart d’heure de la seconde période. Finalement, il n’y eut rien d’illogique quand Oissel est revenu au score car nous avons souffert dans l’impact physique. On était moins présent dans les duels et l’on a un peu trop reculé. On n’a pas fait un mauvais match mais cela s’est joué aussi sur des détails. On a été un peu moins fluide, dû en partie, je le pense, à une certaine crispation. » Le CRUFC reste tout de même un confortable leader avec sept points d’avance sur Poissy vainqueur de Dieppe 3-1.

Le titre va donc se jouer la semaine prochaine lors du derby contre Gravelines. « Gagner le dernier match pour être champion, c’est souvent le plus difficile. Contre Gravelines, ce sera forcément compliqué car c’est un derby et il faut se souvenir qu’au match aller il y avait eu beaucoup de tensions. », prévient l’entraîneur du CRUFC.

Dans le Nord, les Calaisiens s’étaient imposés largement (3-0) et nul doute que les Gravelinois, qui ne sont pas totalement rassurés sur leur avenir, chercheront à laver l’affront. Néanmoins, et ainsi que le fait remarquer Djezon Boutoille : « On a notre destin entre les mains sur les trois derniers matches. » Espérons toutefois que l’on n’aille pas au bout du suspense ! • S. P.

OISSEL – CALAIS : 2-1 (0-1).

Arbitre : M. Blanchet. Buts : Konté (64e), Delourneaux (79e) pour Oissel Gaillard (41e) pour Calais Avertissements aux Oisseliens Lequang (47e), Jourdaine (74e) aux Calaisiens Hurtrel (27e ), Mantel (55e).

OISSEL : Fagot Lequang Dikanda, Ratsimbasafy, Jourdaine Delourneaux, Devassy, Mauger (Sanson, 61e) N’Goume, Laup (Lederne, 76e), Konté. Entraîneur : Raynald Bertin.

CALAIS : Schille Hakda, Hurterl, Pindi, Gaillard Briesmalien, Millien, Sborgni (Mayombo, 82e) Rivière (Vasseur, 89e), Mantel (Deledueil, 59e) Danser. Entraîneur : Djezon Boutoille.