« Un manque de rigueur »http://www.paris-normandie.fr

L’entraîneur osselien Abdel Zamrat revient sur la défaite des siens à Bastia (2-1).

Le score final reflète-t-il le déroulement de la partie?
Abdel Zamrat:
«Honnêtement, il n’y a rien à redire. C’est une défaite acceptable (sic). Nous sommes tombés sur une équipe corse déterminée, volontaire, accrocheuse. On fait une entame de match correcte, mais on encaisse un penalty sur une erreur d’appréciation de Ghislain (Tchiamas). A 2-0 en deuxième période, on tente le tout pour le tout en alignant quatre voire cinq attaquants (Si Salem, Coquio, Jourdaine, Ngoumé, Corréa). On réduit la marque mais sans refaire la totalité de notre retard tout en s’exposant aux contres adverses. Heureusement, Ghislain gagne deux ou trois duels décisifs, sinon on peut repartir de Bastia avec cinq-six buts dans nos valises.»

Comment expliquez-vous votre défaite?
«On a encore manqué de rigueur. Dans les deux surfaces. Aussi bien dans le secteur défensif que dans le domaine offensif. On a du mal à être constant, du mal à enchaîner deux bons résultats de suite.»

Ce nouvel échec en déplacement remet-il en cause vos objectifs et cette place sur le podium tant convoitée?
«Il y a les objectifs des dirigeants et les objectifs du staff technique qui sont forcément identiques, à savoir une place parmi les trois premiers. Mais à l’arrivée, c’est aux joueurs de mettre en pratique sur les terrains les ambitions avouées. Depuis la saison dernière, nous n’avons pas changé nos habitudes, nous avons même recruté des joueurs pour viser le CFA. Malheureusement, j’ai envie de dire qu’on ne joue qu’un match sur trois. En déplacement nous n’avons pas gagné un seul match.»

Qu’attendez-vous de votre prochain match lors de la réception de l’Evreux FC 27?
«Une réaction d’orgueil. On fera le point demain (ndlr: aujourd’hui lundi), mais il y a plein de choses à revoir, par rapport au rendement de l’équipe. Il va falloir relever la tête et prendre impérativement les quatre points de la victoire. Il faut fagne coûte que coûte à domicile.»

 » Une victoire qui en appelle d’autres « www.corsematin.com

Cliquez sur l’article (scan) pour voir en grand