Lu dans paris-normandie, cet article consacré à Yvon Lebret (et son épouse), ancien président de la section football du CMSO (de 1987 à 2001) avec laquelle il décrocha le titre de Champion de Division d’Honneur en 1991 avant d’accéder à la Division 4.

Lundi dernier, les élus locaux, les partenaires et les amis de cette longue carrière de « passionné », ont tenu à lui rendre hommage.

Photo © J.Lanier

« Toujours là pour le CMSO »

«C’est en 1944 ou 1945, que j’ai débuté le sport à Oissel », explique Yvon Lebret, accompagné de Denise, son épouse. « J’ai connu Yvon, j’avais 16 ans et lui 19 ans », indique-t-elle, les yeux pétillants. Depuis, ils ne se sont pas quittés.

Lundi soir, au complexe sportif Germinal, Thierry Foucaud, sénateur-maire, Stéphane Barré, premier adjoint, les représentants du conseil municipal, les présidents des sections du CMSO (Club municipal sportif d’Oissel) étaient réunis pour rendre hommage à la carrière du dirigeant et à son épouse.

Sandwiches et maillots

Passionné de ballon rond, Yvon Lebret a été de toutes les catégories de la section football, jusqu’à la présidence. Un président très présent, souligneront ses amis. « J’ai vu plusieurs joueurs professionnels débuter ici, comme Daniel Horlaville, Matthieu Louis-Jean et bien d’autres, qui ont fait une carrière chez les pros », commente Yvon Lebret avec fierté. Autoritaire, non, mais avec un franc-parler : « J’ai toujours dit ce que je pensais et je ne me suis fâché avec personne ».

Après cette longue période à la tête du football osselien, on lui propose d’être candidat à la présidence du CMSO. Il y restera 25 ans, laissant sa place à Stéphane Gentil, lors de l’assemblée générale en juin dernier.

De son côté, Denise, ne manque pas non plus de souvenirs : « Je me rappelle les quantités de sandwiches que l’on préparait et je ne parle pas des maillots que nous lavions à la maison ». Disponibles, on pouvait téléphoner quand on le voulait : « Mais tous étaient corrects, ce n’était jamais tard le soir », indique Yvon, son épouse ajoutant en souriant : « En fait, nous étions toujours là pour notre club, le CMSO ».

Pour le couple les meilleurs souvenirs sont nombreux, mais ils n’oublient pas « le quart de finale contre Sochaux en Coupe de France en janvier 2005, les deux finales remportées en Coupe de Normandie en 1998 et 1999 ».

Oissel est une ville sportive avec près de 30 % de licenciés. Et si Yvon et Denise Lebret n’en parlent pas, ils en sont certainement deux des artisans.