Revue de presse mise à jour le 28.02.2011 à 19h06


« Chartres plombé d’entrée » – www.larep.com

Inexistants pendant une mi-temps, les Chartrains ont essuyé un cuisant revers face à un concurrent direct. Après cette seconde défaite d’affilée, les espoirs de montée s’amenuisent pour le club eurélien.

La défaite contre Amiens AC (1-2) a laissé finalement beaucoup plus de traces que ne le pensait l’entraîneur chartrain, Pierre-Yves David. Menés 2-0 après sept minutes de jeu à Oissel, samedi, ses hommes n’ont jamais pu se remettre de cette entame catastrophique.

N’Goumé (6e ) et Lebourg (7e ) profitaient du retard à l’allumage de la défense adverse pour donner un avantage déjà conséquent à leur formation. À la dérive défensivement, Chartres accumulait les maladresses dont la formation locale ne profitait pas malgré des occasions franches comme ce tir au-dessus de Coquio (14e ), ou encore cet immanquable à six mètres de N’Goumé (27e ). Toutefois, l’attaquant haut-normand se faisait violence juste avant la pause pour placer une tête victorieuse consécutive à un corner de Lequang (3-0, 42e ). Excepté une tête hors cadre de Poueys (15e ) ou un centre tir de Benwadih (31e ), les Chartrains ont été incapables de se montrer dangereux, l’absence pour suspension du meilleur buteur du club, Dimitri Fauconnier, y étant peut-être pour beaucoup.

Un manque d’orgueil

Malgré une seconde période en supériorité numérique après l’expulsion sévère de Depri (45e +1), les Chartrains ne parvenaient pas à créer le danger face à des locaux aussi réalistes en attaque que solides défensivement. Il fallait attendre l’heure de jeu pour voir la formation eurélienne inquiéter le portier Tchiamas, mais ni les tirs de Poueys (65e et 84e ), ni la frappe décroisée sur le poteau de Benwadih (68e ) ne permettaient à Chartres de sauver l’honneur.

Si l’effectif était diminué par quelques absents de marque (Fauconnier, El Hajjam, Daquin, Cétout), Chartres a montré un visage bien pâle en Normandie, où la réaction d’orgueil a été inexistante et le manque d’envie évident. Désormais au pied du podium, à neuf points du leader dunkerquois, la formation d’Eure-et-Loir a grillé un deuxième joker consécutif.

OISSEL BAT FC CHARTRES 3-0 (3-0). 100 spectateurs. Arbitre : M. Marjault. Buts : N’Goumé (6e , 42e ), Lebourg (7e ). Cartons jaunes à Oissel : Perrigault (82e ) ; à Chartres : Toaman-Di (48e ). Expulsion à Oissel : Depri (45e +1).

Thomas Loisel.

« Oissel réalise la bonne affaire face à Chartres » – www.paris-normandie.fr

CFA2. Le CMS Oissel a imposé sa loi, sur sa pelouse, à Chartres samedi soir.

Le CMS Oissel entre tambour battant dans la rencontre, Jonathan Lequang hérite d’une superbe talonnade de Florian Coquio sur la droite, fixe son défenseur pour remettre à Coquio, le centre de ce dernier trouve Georges N’Goumé, qui conclut malgré l’intervention de Gatu le portier Chartrains (1-0, 5e). A peine le temps de souffler, Coquio, profite de la passivité des visiteurs pour s’infiltrer côté droit, il temporise, avant de trouver Pierrick Lebourg, lancé dans la surface, qui ne laisse aucune chance à l’infortuné Gatu (2-0, 6e). Oissel est inarrêtable, N’Goumé laisse sur place son vis à vis, trouve Coquio dans la surface ; excentré, l’attaquant Osselien frappe mais ne parvient pas à trouver le cadre (14e).

Dominateur dans tous les compartiments du jeu le CMSO poursuit son travail de sape. Sur un corner mal dégagé par la défense Chartraise, Guillaume Lederne tente sa chance des seize mètres, le ballon traverse la surface de réparation pour finir dans les pieds de N’Goumé qui frappe au dessus. Ce n’est que partie remise, un coup de pied arrêté de Lebourg finit à nouveau sa course dans les pieds de N’Goumé qui marque comme à la parade (3-0 42e). Le match semble plié quand Monsieur Marjault expulse Ange Depri pour un tacle à retardement, avant que les joueurs ne regagnent les vestiaires.

Oissel solide défensivement

Réduit à dix, Oissel continue à aller de l’avant, N’Goumé trouve l’infatiguable Lequang sur la droite qui centre pour Coquio, seul au second poteau qui manque son contrôle (49e). Puis, c’est au tour de Yohann Mauger de s’essayer au tir des seize mètres, à la conclusion d’une belle action collective, mais sans succès. En supériorité numérique, Chartres ne se montre que très rarement dangereux, tout juste peut-on noter une frappe de Poueys contrée par Rodolphe Perrigault (51è) ou encore ce tir de Ben Wadih qui termine sa course sur la base du poteau de Ghyslain Tchiamas. Pas de quoi effrayer l’arrière garde Osselienne particulièrement sereine et efficace, qui tient juste qu’à la fin du temps règlementaire ce précieux résultat (3-0).

Oissel revient dans la course à l’accession, ce que confirme Abdel Zamrat, l’entraîneur, à la fin du match « C’est une grande satisfaction, on connaissait les points forts et points faibles de cette équipe, on avait preparé le match pour le gagner, c’est ce qui s’est passé. Même à dix nous avons continué à jouer et à aucun moment nous n’avons été en danger. Un résultat positif appelle un autre résultat positif, du coup nous revenons bien dans ce championnat. » Dunkerque, le leader du groupe, est prévenu : dans une semaine il faudra être très solide pour contrer des Osseliens décidément en plein boum.

La fiche technique

A Oissel, Oissel bat Chartres 3 à 0 (3-0)
Arbitre : Mr Marjault. Spectateurs : 50.
Buts pour Oissel : N’Goumé (5e-42e), Lebourg (6e).
Avertissement à Oissel : Perrigault (86e) ; à Chartres : Toamandi (46e).
Expulsion à Oissel : Depri (44e).
CMS OISSEL : Tchiamas – Lequang, Perrigault, Delesques, Dikanda – Depri, Lebourg, Tilouta puis Mauger (46e) , Lederne puis Corréa ( 46e) – N’Goumé (cap.), Coquio puis Mainemare (77e).
Entraîneurs : Abdel Zamrat et Raynald Bertin.
F.C. CHARTRES : Gatu – Aubert puis Hardy (62e), Sophie puis Blasi (89e), Dubois, Devin (cap.) – Oroque puis Toamandi (35e), Perez, Palbrois, Ben Wadih – Poueys, Bobet.
Entraîneur : Pierre-Yves David.

ET AUSSI :


Interview de l’entraîneur adj. – R. Bertin – A lire sur http://cmso-foot.fr