Retour sur le match nul (1-1) de l’équipe 1ère face à l’Amiens AC. Impressions d’A. Zamrat, l’entraîneur du CMSO.

Question(s) à…

ABDEL ZAMRAT – Entraîneur
Il y a eu ce premier quart d’heure pour le CMSO et ensuite Amiens a su imposer son jeu. Qu’est-ce qui vous a manqué ?
« Dans la tête des joueurs, c’était le match de la saison. Le résultat conditionnait notre fin de saison. On est rentré dans le match avec une grosse détermination. On avait le projet de les mettre sous pression dans leur moitié de terrain, l’objectif étant de marquer rapidement comme on avait pris l’habitude de le faire.
Le pressing, que l’on a exercé, a demandé beaucoup d’efforts physiques et donc on a baissé de régime après un quart d’heure de jeu. L’adversaire a compris que ça ne serait pas un match facile. Nous, on a quand même commis quelques erreurs sur l’aspect tactique. On les a laissés jouer. On a été plus dans la réaction que dans l’action. »

L’égalisation à 5 min. à de la fin assombri fortement l’accession en CFA… On t’a senti très remonté contre l’arbitrage. Alors hors-jeu ou pas ?
« J’étais remonté, car j’étais bien positionné sur l’action. Je vois le joueur hors-jeu de trois mètres. Les erreurs d’arbitrages font parti du jeu, mais une erreur sur un match comme celui-là, c’est impardonnable, car c’était notre match de la saison. Je tiens à signaler qu’à aucun moment je n’ai été incorrect avec l’arbitre. J’ai juste exprimé mon désaccord avec cette décision. Ce n’est d’ailleurs pas dans mon habitude de critiquer l’arbitrage. »

Il sera désormais difficile de rattraper le duo de tête. Difficile… mais pas impossible ?
« Mathématiquement, c’est toujours jouable. On ne va rien lâcher, car on est des compétiteurs et qu’on a envie de finir le plus haut possible. La deuxième place est devenu très difficile. L’objectif est de finir au moins sur le podium. Sur l’ensemble du match, on est très fiers de nos joueurs, car ils ont été à la hauteur de l’évènement à l’image de leur deuxième partie de championnat. Aujourd’hui, je suis déçu pour les joueurs, car ils méritent d’évoluer à un niveau supérieur. »