« Aller le plus loin possible » – www.paris-normandie.fr

FOOTBALL. Coupe de Normandie. Dimanche après-midi, les Osseliens (DHR) ont livré une belle bataille contre les Dieppois (DH) (1-2). Qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe de Normandie, ils connaîtront demain soir leur prochain adversaire…

En éliminant dimanche après-midi au stade des Vertus les réservistes du FC Dieppe (1-2), pensionnaires de l’élite régionale, ceux du CMS Oissel qui évoluent au niveau inférieur (DHR) ont réalisé l’une des performances des huitièmes de finale de la Coupe de Normandie. Une qualification arrachée aux forceps puisque ces derniers ont terminé la rencontre à 9 (contre 10) après les exclusions de Nicolas Uri (55e) et de Florian Malherbes (60e). « J’en profite pour souligner l’excellent arbitrage de M. Cerda, insiste Ali Arbi le tacticien osselien. Les expulsions sont justifiées. Nicolas a eu tort de se rebeller, de vouloir se faire justice lui-même tandis que Florian, seniors 1re année, a manqué de maturité sur un tacle à retardement alors qu’il avait déjà reçu un premier avertissement un peu plus tôt. »

« Ce fut chaud bouillant »
Arc-boutés devant leur propre but durant les dix dernières minutes après l’égalisation des locaux (80e), Christophe Mendy avait donné l’avantage à son équipe à la 38e minute, les banlieusards rouennais trouvaient les ressources nécessaires pour aller crucifier leurs hôtes durant le temps additionnel (90e+4). Christophe Mendy, le buteur se transformait en passeur décisif. Au terme d’une course de 50 mètres, brûlant la politesse à l’arrière-garde dieppoise, il offrait un véritable caviar à Léké Fobukanla. « Pour une fois la chance était de notre côté, poursuit le coach de la réserve osselienne. Nous avons entamé la partie comme jamais nous l’avions fait en championnat depuis le début de la saison. Une première mi-temps exceptionnelle, avec un pressing très haut qui a surpris nos adversaires. Alors effectivement, durant le dernier quart d’heure et en infériorité numérique, ce fut chaud bouillant devant notre cage. Heureusement notre gardien Ayoub Bélabes a sorti deux ou trois arrêts décisifs et à la fin de la partie, le coach du FCD m’a dit que nous méritions notre victoire. »
A 34 ans, Ali Arbi éducateur au « Point virgule », une structure jeunesse réservée aux 16/25 ans de la ville de Saint-Aubin-lès-Elbeuf, dirige la « B » du CMSO depuis l’été dernier seulement. Après avoir raccroché ses crampons de joueur il y a deux ans en participant à la remontée de la réserve en DHR. La Coupe de Normandie, Ali Arbi la connaît bien pour l’avoir remportée à deux reprises. La première fois en 1994 aux dépens du FC Rouen avec les juniors (challenge Jean-Mérault) du FASA Elbeuf, club de ses débuts. La seconde en 2007 en seniors (challenge Albert-Lebas) avec le CMS Oissel devant Bois-Guillaume. « J’ai d’ailleurs conservé les maillots des deux finales. L’un estampillé aux couleurs de la Caisse d’Epargne, l’autre avec le logo du Crédit Agricole. De cette dernière finale gagnée à Aubevoye, j’ai gardé le souvenir d’une journée particulièrement chaude avec une nuée de moucherons qui n’ont pas cessé pendant tout le match de tourner autour de nous et de nos maillots jaunes. »

« Affronter Déville/Maromme »
Demain soir, à l’issue du tirage au sort, Ali Arbi connaîtra son futur adversaire en émettant le souhait d’éviter l’AM Neiges. « Avec Alassane, ils ont un joueur capable à lui seul de faire basculer l’issue d’une rencontre. En revanche, pourquoi pas Déville/Maromme. C’est du même niveau que le FC Dieppe et cerise sur le gâteau, de préférence à la maison. » La montée en DH n’étant plus d’actualité, les réservistes osseliens n’ont désormais qu’un seul objectif en tête, celui d’aller le plus loin possible en Coupe.

C. S.