Interview de l’entraîneur

Raynald Bertin – Entraîneur adjoint du CMS Oissel Football

Peux-tu nous livrer tes impressions sur cette victoire face à Chartres ?
« C’est une victoire très importante, car elle nous permet de continuer à espérer. Elle n’a pas été facile. On a marqué très vite et au lieu de continuer à mettre la pression sur cette équipe, en jouant dans leurs moitié de terrain et en utilisant les profondeurs, on s’est contenté de gérer ce but en reculant et au fil du match, Chartres a pris le monopole du jeu et l’acsendant physiquement. Mais malgré cela, nous nous sommes procurés les occasions les plus franches de ce match, donc on peut dire que cette victoire est méritée, même si elle s’est faite dans la douleur. »

C’est la première fois de la saison que l’attaque Chartraine reste stérile à domicile ! Une sacrée performance…
« Oui, c’est vrai que c’est une bonne performance. On a fait preuve d’une bonne solidité deffensive et les joueurs ont été très solidaires pour garder ce petit but d’avance. Mais bon, il ne faut pas oublier non plus que l’on est la troisième meilleure défense du groupe. »

Comment allez vous gérer les deux rencontres de la semaine prochaine : AL Déville M. en coupe (mercredi) et Paris FC2 (samedi) ? D’ailleurs, qui prendra place sur le banc pour le match de coupe ?
« La coupe de Normandie est importante pour le club, donc nous allons la jouer à fond. Nous allons faire un mixte entre les joueurs de la DHR et de la CFA2. Sept joueurs du groupe 1ère seront présents sur le terrain mercredi. Essentiellement, les joueurs qui ont besoin de temps de jeu comme R. Devassy, A. Depri et Y. Laup. Le but est d’avoir une équipe de bon niveau, sans pour autant nous mettre en difficulté pour le match de Paris FC. Quant au coach qui sera sur le banc mercredi, il n’y a pas d’interrogation à ce sujet. Ce sera ALI (Arbi, entraîneur de la réserve). Il a fort bien commencé l’aventure, donc il est tout à fait logique qu’il la termine et le plus tard possible j’espère. »

Propos recueillis par Romain
Photo © J.Lanier