Ghyslain Tchiamas : « Jouer la troisième place » – www.paris-normandie.fr

FOOTBALL. CFA 2. Les espoirs d’accession envolés, Ghyslain Tchiamas et les Osseliens aimeraient terminer la saison le mieux possible.

Entré à la demi-heure de jeu en remplacement de Mathieu Lacaille, blessé, le vétéran Ghyslain Tchiamas a longtemps retardé l’échéance face aux attaquants du Paris FC. Sorti vainqueur de plusieurs face-à-face avec El Hajri et Meye, le portier Osselien a réalisé une prestation remarquable. Il n’a cependant pas pu empêcher la défaite du CMSO qui voit ses espoirs de monter s’envoler.

Vous réalisez une entrée remarquée alors que vous remplacez Mathieu Lacaille quasiment sans vous être échauffé. Comment avez-vous abordé cette rencontre?
Ghyslain Tchiamas: «C’est toujours difficile de rentrer dans un match tel que celui-là mais un gardien de but, lorsqu’il est sur le banc, doit toujours être prêt à rentrer à un moment ou à un autre. Lorsque je suis sur le banc, je n’y vais pas en me disant que je ne vais pas jouer, au contraire, je me prépare à rendre service à l’équipe en cas de besoin.»

Votre équipe réalise une bonne première mi-temps avant de donner l’impression de disparaître après la pause. Comment expliquez-vous cette baisse de régime?
«Le football a sa logique, il y a des matches où vous commencez mal et vous finissez bien, d’autres, où c’est le contraire. On a tous eu des hauts et des bas cette année, c’est ce qui s’est passé en seconde période, nous n’étions pas tous au même niveau physiquement. C’est ce qui nous a empêché de reproduire le même jeu qu’en première mi-temps».

La défaite réduit à néant vos derniers espoirs d’accéder au CFA. Comment allez-vous aborder les trois dernières rencontres?
«Nous allons essayer de gagner nos trois derniers matches afin de terminer la saison le mieux possible. Après, on ne sait jamais ce qui peut arriver. L’année dernière, en finissant deuxièmes nous aurions dû monter. Finalement, c’est le troisième qui est monté. Il y a toujours de l’espoir quelle que soit la situation. Nous allons jouer la troisième place à fond, et qui sait, peut-être que nous aurons droit à une bonne surprise.»

A Oissel, Paris FC (B) bat CMS Oissel 1-0 (0-0)

Arbitre: M.Marnette. Spectateurs: 70
But pour Paris FC (B): Piaulet (68e).
Avertissements à Oissel: Mauger (21e), Lebourg (38e), Delesques (42e); au Paris FC: Meye (10e), Kottoy (17e), Toko (40e), Babel (62e).
Expulsion à Oissel: Delesques (80e).
OISSEL: Lacaille puis Tchiamas (30e) – Lequang, Perrigault, Delesques, Dikanda- Mauger puis Ouahbi (78e), Lebourg, Lederne puis Abdelmoula (78e), Mainemare – N’Goumé (cap.), Coquio.
Entraîneurs: Raynald Bertin et Abdel Zamrat
PARIS FC: Demarconnay – Babel, Veldeman, Joly, Afougou- Coton (cap.), Kottoy, Toko puis Ben Dhia (69e), Piaulet – El Hajri puis Toutouyouté (82e), Meye puis Guehuele (63e).
Entraîneur: Michel Benezet.