Interview de l’entraîneur

Raynald Bertin – Entraîneur adjoint du CMS Oissel Football

Ce revers à domicile – le premier depuis la 1ère journée de championnat – tombe au plus mauvais moment. Qu’est-ce qui vous a manqué ? Paris paraissait vraiment plus fort.
« C’est sûr que cette défaite tombe mal d’autant plus qu’Amiens AC et Dunkerque ont gagné ce qui met fin à notre espoir de finir dans les 2 premiers. Mais en revenant sur le match de samedi, on ne méritait pas la victoire. On a vu une bonne équipe de Paris FC et une équipe d’Oissel moyenne. Nos adversaires ont pris le dessus sur nous notamment dans l’impact physique. A part pendant 20 minutes en première mi-temps, nous n’avons pas réussi à mettre notre jeu en place qui est basé sur l’enchainement de passes et le jeu au sol. C’est trop insuffisant pour gagner un match surtout que Paris FC était renforcé avec des joueurs du national. »

L’expulsion de S. Delesques n’a pas arrangé les choses…
« C’est vrai qu’au moment où Sébastien se fait expulser, on avait pris l’option de jouer pratiquement avec 5 joueurs offensifs. Du coup, c’était plus compliqué, car on était plus que trois derrières et donc on a dû se priver des montées d’Alex Dikanda et Jo Lequang. Sans oublier que Seb (Delesques) aurait pu nous apporter sur les coups de pieds arrétés offensifs. »

Avec cette défaite, les derniers espoirs d’accession se sont quasiment envolés. Dans quel état d’esprit allez-vous aborder ces 3 derniers matchs ?
« Tout simplement dans l’état d’esprit de garder cette troisième place. Les joueurs se sont battus depuis le mois de décembre pour revenir dans le haut du tableau. Alors, même si nous ne pouvons plus finir dans les deux premiers du championnat, il n’est pas question de lâcher les trois derniers matchs. »

Propos recueillis par Romain
Photo © J.Lanier