Revue de presse mise à jour le 21.05.2011 à 13h30

 


« Oissel a juste envie de finir sur le podium » – www.paris-normandie.fr

CFA2. La montée en CFA impossible à décrocher, Oissel se bat juste pour terminer sur le podium.

Après leur défaite concédée à domicile samedi dernier devant les réservistes du Paris FC (0-1), les Osseliens ont abandonné tout espoir de terminer le championnat à la deuxième place. Un classement qui aurait pu leur ouvrir les portes d’une éventuelle accession en CFA. « Mathématiquement, cela reste encore possible, calcule Abdel Zamrat sans trop de conviction toutefois. Je suis conscient qu’il faudrait que Dunkerque perde ses trois derniers matches et que nous remportions les nôtres. »
Une spéculation sans fondement, aussi vaine qu’inutile. En fait, les banlieusards rouennais payent le retard accumulé à la suite d’une première moitié de saison catastrophique. Quatre victoires seulement au cours des quinze premières journées.
A tel point que Ngoumé et ses coéquipiers pointaient même à l’avant-dernière place au soir de la 7e journée. « En raison de problèmes extra-sportifs, plaide encore Zamrat. A cause justement d’une préparation décalée après la sanction infligée à notre encontre par la DNCG cumulée au départ de plusieurs cadres à l’intersaison (Samson, Deloumeaux, Ratsimbazafy, Konté). » A trois matches du baisser de rideau sur la compétition et d’un déplacement aujourd’hui à Marck, Abdel Zamrat reste toujours un compétiteur dans l’âme. Et il a tenu cette semaine à le faire savoir à ses protégés en leur fixant un dernier objectif, celui de rester sur la troisième marche du podium. « J’attends également une réaction après notre prestation très moyenne devant Paris. Je veux que le groupe montre un autre visage. »
C. S.
CE SOIR A 18 H

Abscences : Lacaille (genou), Delesques (suspendu) à Oissel.

OISSEL : Tchiamas – Lequang, Dikanda, Perrigault, Emmanuel – Lederne, Lebourg, Mauger, Mainemarre – Coquio, Ngoumé.
Remplaçants : Belabbes (g), Abdelmoula, Devassy, Mendy.
Entraîneurs : Raynald Bertin, Abdel Zamrat.

« Le maintien est à portée de vue » – www.nordlittoral.fr

A trois journées de la fin du championnat, l’avenir marckois en CFA2 n’est pas encore assuré. Une victoire pourrait néanmoins suffire sur ces derniers matchs pour assurer le maintien.

Face à une équipe normande figurant sur le podium, la mission s’annonce délicate d’autant que les locaux ne sont pas épargnés par les blessures et suspensions.

L’objectif des joueurs d’Eric Vercoutre est d’atteindre rapidement la barre des 65 points. Un total qui devrait être suffisant pour décrocher le maintien. Alors que les concurrents ont des confrontations directes à gérer, les rouge et blanc peuvent distancer certaines formations. « Sur la journée, il y a trois matchs opposant des équipes de bas de tableau. Il y en a qui vont perdre des points et laisser des plumes. Nous nous devons de creuser l’écart sans brûler les étapes », explique le technicien marckois.

Conscients des enjeux de la partie, ses joueurs adopteront une stratégie prudente pour affronter leur adversaire normand. Une équipe qui avait laissé une belle impression au match aller (victoire de Oissel 1-0) et qui a perdu quasiment tout espoir de terminer à la deuxième place. Les Marckois espèrent affronter une formation quelque peu démobilisée. « Oissel ne peut plus désormais monter en CFA. Ils vont venir l’esprit libéré et j’espère que cela va être bénéfique pour nous. Néanmoins, ils ont une bonne assise défensive et une ligne d’attaque efficace. Ils ont un bon potentiel individuel », prévient Eric Vercoutre.

Trois suspensions

pour Marck Pour cette rencontre importante pour leur avenir, les rouge et blanc seront pénalisés notamment au milieu de terrain. Bazile, Creton et Merlen sont suspendus après leur récente expulsion tandis que la saison de Baudart, touché à la clavicule samedi dernier, est d’ores et déjà finie. Des absences préjudiciables alors que l’équipe B en course pour le titre est privée également de deux joueurs. Les Marckois entendent quand même jouer sur deux tableaux.

« Le club a un double objectif, celui de maintenir l’équipe première en CFA2 et de faire accéder la réserve à la division supérieure.»

Des choix importants seront effectués dans la composition des équipes.

Contre Oissel, les locaux devront afficher un état d’esprit irréprochable afin de compenser leur déficit technique. C’est pourquoi ils chercheront d’abord dans ce contexte à présenter une organisation compacte et à jouer à fond les situations de jeu rapide. « Le match doit être abordé avec le plus grand sérieux. Même si cela peut paraître paradoxal pour un match à domicile, la priorité affichée sera de ne pas perdre. » En cas de résultat positif, les rouge et blanc se rapprocheraient encore du maintien.

Fabien CHRETIEN

« Face à Oissel à Agneray, l’AS Marck pourrait presque toucher au but » – www.lavoixdunord.fr

Le sprint pour le maintien est lancé. Un sprint que l’AS Marck, longtemps menacée, aborde désormais avec une petite marge d’avance sur ses concurrents directs à la faveur des trois succès consécutifs enregistrés avant le cruel revers concédé, samedi dernier, à Dunkerque.

Il n’en reste pas moins que la formation d’Éric Vercoutre doit encore mettre du coeur à l’ouvrage pour se mettre à l’abri comme le précise l’entraîneur marckois : « Si nous sommes en ballottage favorable, surtout qu’il va y avoir nombre de confrontations directes entre plusieurs de nos rivaux pour le maintien et que certains vont donc y laisser des plumes, je pense qu’il nous faut encore une victoire et un nul pour être sauvé de la relégation. » Marck bénéficiant de deux rencontres à domicile lors des trois dernières journées (Oissel et Grande-Synthe pour un voyage à Dives), il y a donc tout lieu d’être optimiste. Reste, toutefois, à honorer le contrat établi par Éric Vercoutre. Et pour ce dernier, il convient donc de cravacher jusqu’au bout. À commencer, aujourd’hui, face à Oissel : « Une équipe qui m’avait épaté à l’aller de par sa maîtrise technique (défaite de l’ASM, 1-0). C’est d’ailleurs celle qui nous a laissé la meilleure impression cette saison… » Néanmoins, l’entraîneur marckois se pose des questions quant à la motivation normande : « Troisième au classement, elle ne peut plus prétendre à rien. Elle sera donc libérée de toute pression et peut être fragilisée de ce fait. » Pour autant, Éric Vercoutre ne tire pas de plan sur la comète : « Oissel est également susceptible de venir pour le plaisir et, ainsi de se lâcher. Dans ce contexte, il est primordial de ne pas perdre. Si on obtient le nul ce sera déjà une très bonne chose. Pour la confiance et donc pour aborder les deux dernières rencontres comme il se doit. Je demanderai donc à mes joueurs de débuter la rencontre très prudemment. Après on verra en fonction de la rivalité. » L’ASM devra être d’autant plus sur ses gardes que son effectif sera amoindri avec les absences de Baudart, blessé à Dunkerque et forfait jusqu’au terme du championnat, P. Merlen et Creton, suspendus après avoir reçu un carton rouge dans le Nord il y a huit jours. Liste à laquelle pourrait s’ajouter Bazile susceptible d’être également suspendu ce week-end. « Les autres clubs sont aussi soumis à des blessures ou suspensions et il ne faut pas focaliser, dès lors, sur le mauvais sort. Marck a suffisamment de ressources pour arriver à ses fins. Pour peu que ses footballeurs montrent de l’envie et de la rigueur », résume l’entraîneur marckois. Marck a, de nouveau, son destin entre les mains. Qu’il ne gâche pas ! • Y.-M. C.

MARCK – OISSEL, 18 h, stade Agneray. Arbitre : M. Dujardin.

MARCK (le groupe) : Demassieux, Filliette Lépine, Dewaghe, Daint-Maxin, Bazile (?), Leblanc Lemaire, Debette, Dezègue, L. Lenglet, T. Merlen ; Ehouman, Dewatine, Bossekota, Amédro. Entraîneur : Eric Vercoutre.