« Oissel, reste calme » – www.paris-normandie.fr

CFA 2

Après s’être octroyé une période sabbatique de deux années, Jean Degenaers a repris à 64 ans les commandes du CMS Oissel l’été dernier, succédant ainsi à David Louis-Jean. Dès son retour il s’est attaché en priorité à rééquilibrer les comptes. A cette stabilité financière est venue s’ajouter une saison sportive plutôt satisfaisante avec une 3e place en CFA 2.

LE BILAN

Redresser les finances du club qui laissaient apparaître à son arrivée un déficit de 150 000 € consistait en un travail fastidieux dont Jean Degenaers s’en est sorti avec son savoir-faire. « Mais aussi avec… l’aide d’une amie comptable, Françoise Henry et d’Alexandre Wargowski, un jeune mis à notre disposition par la mairie. Il nous a fallu six mois de boulot pour remettre à jour une comptabilité qui accusait deux ans de retard. » Outre la gestion budgétaire remise sur de bons rails, le boss du CMSO se félicite du parcours de l’équipe fanion après un début de championnat qui a connu quelques ratés à l’allumage. « L’autre motif de satisfaction est l’incorporation en fin de saison de plusieurs jeunes (Malik Abdelmoula, Marvin Langlois, Alexandre Bellanger, Christophe Mendy, Diagui Gueye) dans l’équipe fanion. En revanche mes regrets vont vers les U15 qui ont déclaré forfait dans leur championnat de DH. Autre déception, la relégation des U17 en raison d’un malus de 10 points. »

L’AVENIR

Ce samedi 18 juin, lors de l’assemblée générale du club Jean Degenaers devrait recevoir la majorité des suffrages du scrutin de la présidence à laquelle il postule. « Je renouvelle effectivement mon bail. Enfin, si on veut bien de moi. » Avec un budget de 400 000 € identique au précédent, des ambitions sportives mesurées et …un engagement en Coupe de France. « L’accession ne sera pas une priorité, mais si elle se présente, on ne la refusera pas. On déplore un seul départ, celui d’Alex Dikanda pour Aubervilliers (CFA) et un arrêt, celui de William Corréa en raison de ses pépins de santé à répétition. Le staff technique reste inchangé, avec un binôme Bertin-Zamrat reconduit dans ses fonctions. Bruno Mignot conserve son rôle d’éducateur diplômé du DEF. » Dans les arrivées au club, à noter celle d’Abou Ba, un ancien attaquant de la maison qui revient au club après deux saisons à Pacy. Par ailleurs, Bertrand Mignot, le fils cadet de Bruno (19 ans), qui évoluait avec l’équipe de CFA 2 de l’AJ Auxerre, mais qui n’est pas conservé par le club bourguignon pourrait donc jouer l’an prochain sous le regard de son père.

CLAUDE SéVENO