« Oissel démarre bien » – www.paris-normandie.fr

FOOTBALL CFA 2. Pour leur premier match de la saison à domicile, les Osseliens ont rempli leur contrat en s’imposant face à Saint-Omer (2-1). Oissel n’a pas raté son entame de championnat… ni son entame de match samedi soir. A l’image de Florian Coquio auteur du premier but de son équipe après moins de deux minutes de jeu. L’ancien Quevillais a ainsi montré le chemin de la victoire à ses partenaires.

Votre but place votre équipe sur la voie du succès?
Florian Coquio: «C’est une balle dans les airs et en profondeur que m’adresse Youcef (Tilouta). Je prends de vitesse la défense adverse. Je suis légèrement excentré sur le côté gauche mais dans ma course je parviens à bien situer le but. Le gardien nordiste pense que je ne vais pas réussir à toucher le ballon, mais j’anticipe sa sortie et je parviens à le lober.»

Qu’attendez-vous de cette nouvelle saison avec Oissel?
«Après mon expérience à Quevilly, j’ai retrouvé à Oissel la joie de vivre, ce qui est à mes yeux le plus important. L’an dernier, nous avons terminé le championnat à la 3 place, nos ambitions cette saison seront de faire mieux et qu’importe le nombre de buts que je marquerai.»

« Actualité Saint-Omer » – www.lavoixdunord.fr

Après la défaite à Oissel ce week-end, la victoire de l’USSO est impérative samedi face à Amiens « pour ne pas cogiter ».

Samedi au stade Marcel-Billard, Saint-Omer a mal entamé sa saison en s’inclinant 2 à 1 face à Oissel…

Une défaite « frustrante » pour l’entraîneur audomarois, Nicolas Guilbert. « On a essayé d’analyser, lucidement. Je trouve qu’on a proposé un contenu plutôt intéressant. Oissel ne nous a pas surclassés, ils font pourtant figure de favori. Pour résumer, ils nous ont battu deux erreurs à zéro.

« La première en tout début de match. À deux minutes de l’entame, Coquio, lancé par Tuta, prend de vitesse la défense audomaroise et pousse la balle au fond des filets. « Quand on fait une grosse erreur au bout de deux ou trois minutes, tout ce qu’on a bâti tombe à l’eau. Mais bon, on ne peut s’en vouloir qu’à nous-mêmes. Notre gros regret, c’est que je crois que Oissel n’était pas très bien samedi. Sans leur faire offense, on aurait pu repartir avec un nul. » Sauf que Oissel double la marque, par Mainemare (2-0, 61e). La seconde erreur audomaroise donc. Qui lui coûtera la victoire, malgré la réaction de Mantel, mais trop tard (2-1, 84e). À l’issue du match, le sentiment est mitigé. « Les garçons qui ont commis les erreurs ont forcément pris un coup au moral, confie Nicolas Guilbert. Mais en même temps, il y a du positif, j’ai vu des choses intéressantes, on s’est créé de bonnes occasions mais on n’a pas fait les bons choix dans les trente derniers mètres. » La semaine de préparation qui vient, avant la réception d’Amiens samedi, va permettre aux joueurs de se retrouver sur le plan moral. Et à améliorer leurs choix sur le plan des finitions. « On a eu beaucoup d’opportunités mais on n’a pas fait les bons choix, répète l’entraîneur audomarois. On ne peut pas se permettre un deuxième faux pas samedi ou sinon on va laisser le doute s’installer. Il faudra tout faire pour gagner.

» Ça risque de ne pas être chose aisée. Amiens, réserve professionnelle, s’est également inclinée samedi, sur sa pelouse. « Comme nous, ils ne voudront pas enchaîner deux défaites de suite. Mais c’est bien, c’est le genre d’équipe qui peut nous convenir, qui aime jouer, libérer de l’espace, c’est ce qu’on aime. Le seul impératif, c’est de gagner, pour ne pas cogiter. » • J-L.D.

Oissel – Saint-Omer : 2-1 (1-0). Buts pour Oissel : Coquio (2e), Mainemare (61e), pour Saint-Omer : Mantel (84e)