« Le chantier est en route » – www.paris-normandie.fr

FOOTBALL. CFA 2 Avant d’affronter cet après-midi Noisy- le-Sec, Georges Ngoumé revient sur la rencontre de samedi dernier.

Après des débuts victorieux en championnat samedi dernier aux dépens de l’US Saint-Omer (2-1), le CMS Oissel se déplace aujourd’hui à Noisy-le-Sec pour y affronter une formation locale reléguée du CFA. Emmenée par Georges Ngoumé, son capitaine emblématique qui attaque sa 7e saison au club, l’équipe normande se rend en Seine-Saint-Denis pour confirmer son premier résultat positif.

Sur le plan collectif, quels enseignements avez-vous tiré de votre entame dans la compétition?
Georges Ngoumé: «Au niveau du groupe, nous étions un ton en dessous de ce qu’on produit habituellement. A notre décharge, nous sortions d’une grosse semaine d’entraînement axée sur un travail physique. Les efforts fournis pendant huit jours ont été l’une des causes de notre fatigue en fin de match. Ajoutons à cela qu’il faisait très chaud samedi dernier et que nous n’avions pas connu de telles chaleurs depuis la reprise des entraînements.»

Et à titre personnel?
« Moi, je n’ai pas trop souffert, je me sentais même très bien. Peut-être en raison de mon repos forcé d’une dizaine de jours au milieu de la préparation pour soigner un genou douloureux. Cela m’a permis de souffler un peu.»

Avec l’exode de Perrigault et Dikanda, votre équipe n’a t-elle pas perdu de sa superbe en défense?
«C’est indéniable que ces deux départs ont perturbé notre dernière ligne et ont crée un certain déséquilibre. C’est aussi l’une des raisons qui explique que notre défense a été perméable pendant nos matches amicaux. Maintenant il faut reconstruire. Le chantier est en route. »

Vous attaquez votre 7e saison au club. Depuis votre arrivée, n’avez-vous jamais songé à aller voir ailleurs?
«J’ai un contrat moral envers le club et la ville de Oissel. Quand je suis arrivé ici, j’ai été accueilli les bras ouverts. Je me sens ainsi redevable de tant de gratitude. Tous les ans, je recevais des sollicitations avec des salaires alléchants, Moissy-Cramayel par exemple il y a deux ans, mais j’ai toujours refusé. Je veux aussi privilégier ma reconversion, mon après-football.»

CET APRES-MIDI A 17h A NOISY-LE-SEC
OISSEL: Lacaille – Lequang, Delesques, Depri, Langlois – Abdelmoula, Mauger, Lebourg, Mainemare Coquio, Ngoumé.
Remplaçants: Tchiamas (g), Ba, D.Gueye, Mendy, Tiluta.
Entraîneur: Abdel Zamrat.
C.S